• Appel à projet :

Vous êtes acteurs associatif, institutionnel ou organisme de formation, vous pouvez contribuer au mieux vivre dans les quartiers prioritaires en répondant à l’appel à projets portés conjointement par Nevers Agglomération, l’Etat et le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté au titre de la convention régionale de cohésion sociale et urbaine , vous avez jusqu’au 15 janvier 2018 pour déposer vos dossiers de demande de subvention.

Vous trouverez les documents nécessaires à la constitution d’une demande de subvention :
– CERFA
– tableau des intervenants
– compte-rendu financier pour les actions financées en 2017. Ce document devra nous être adressé signé en original par voie postale à :
– préfecture – direction du pilotage interministériel – pôle égalité des territoires et des chances – 40 rue de la préfecture 58026 NEVERS
et
– agglomération de Nevers – direction du développement territorial de l’habitat et de la cohésion sociale – 124 route de Marzy 58027 NEVERS

 

Télécharger l’appel à projet 2018 de Nevers Agglomération :
Appel à projet
Courrier Appel à projets

Télécharger le dossier :
cerfa / cerfa
compte rendu financier
Fichier intervenants

 

  • Le contrat de ville  de Nevers Agglomération 2015-2020

La signature officielle du contrat de ville a eu lieu le 5 octobre 2015 pour Nevers Agglomération. Fondé sur la loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014, dite loi Lamy, le nouveau contrat de ville inscrit sur la période 2015 -2020 succède au précédent contrat urbain de cohésion sociale (CUCS).

 

Une réforme de la politique de la ville et un nouveau contrat de ville pourquoi ?

La réforme de la politique de la ville a mis fin à la multiplication de dispositifs complexes (ZUS, ZFU, CUCS…) en créant un contrat unique signé par les différents partenaires locaux, concentrant l’ensemble des moyens sur les zones les plus défavorisées.

 

La nouvelle géographie prioritaire

La nouvelle géographie prioritaire a été resserrée sur les quartiers les plus défavorisés, sur la base d’un critère unique de concentration de population à plus bas revenus.
Quatre quartiers de la Ville de Nevers ont été retenus comme quartiers prioritaires de la politique de la ville par le décret du 30 décembre 2014, sur lesquels les partenaires mobilisent leurs moyens techniques, humains et financiers de droit commun, et auxquels viennent s’adosser les crédits de la politique de la ville, à savoir :

La Grande-Patûre – les Montôts
• Le Banlay
• Les Bords de Loire
• La Baratte – Les Courlis

Le revenu médian des quartiers situés en politique de la ville est compris entre 6 900 et 9 600 euros. La population résultant de cette nouvelle géographie prioritaire est de 8 970 habitants.

 

Les partenaires

Le contrat unique concrétise la coopération forte des partenaires et formalise leurs engagements sur les quartiers sensibles.

Les habitants sont désormais impliqués dans la construction des actions en faveur des quartiers et dans leur suivi par le biais des ► conseils citoyens, dans chacun des quatre quartiers prioritaires. Ces conseils citoyens composés d’habitants, de représentants d’associations et d’acteurs locaux, sont inscrits dans la loi et totalement innovants. Ils permettront de favoriser l’émergence d’initiatives citoyennes, et l’investissement des habitants dans la vie de leur quartier.

 

Les priorités du contrat de ville

Le contrat de ville signé constituent un véritable projet de territoire à l’échelle de Nevers Agglomération, réunissant les actions en faveur de la cohésion sociale et le programme de rénovation urbaine, ainsi que le développement économique et l’emploi. A ces piliers initiaux, est venu s’ajouter celui des valeurs de la République et de la citoyenneté, à la suite des évènements de janvier 2015, et au travers d’actes concrets, à l’encontre de toute forme de discrimination, de racisme, et en faveur de l’égalité homme-femme.
Une autre priorité du contrat de ville est la réussite éducative qui passe par le développement d’activités telles que le sport, la culture, l’accès aux soins, et la persévérance scolaire avec une attention particulière à susciter l’ambition et lutter contre le décrochage scolaire.

La formation, l’insertion professionnelle, le développement économique, l’emploi sont une priorité centrale tout particulièrement pour les jeunes. La promotion des contrats aidés, des emplois d’avenir, de l’apprentissage, ainsi que des écoles de la deuxième chance et du centre EPIDE offrent des opportunités de débouchés et d’insertion professionnelle. Le développement économique, la création d’entreprises seront soutenus au sein des quartiers prioritaires.

Le contrat de ville, c’est aussi le renouvellement urbain et l’amélioration du cadre de vie en intégrant la sécurité, les attentes des habitants dans les projets et actions pour améliorer la qualité de vie.

La signature de ce contrat de ville ne constitue pas une fin en soi. Elle représente une nouvelle mobilisation collective des partenaires pour faire vivre les engagements qu’il contient pendant les cinq prochaines années.

X