Cure de jouvence pour l'hôtel des Sources - Agglomération de Nevers

Entre vie de château, ferme idéale et retour aux sources, l’hébergement touristique de l’agglomération (1) a gagné en saveur et en originalité. Des projets ambitieux menés par des investisseurs privés qui traduisent une confiance dans l’attractivité du territoire. Après le château Le Sallay, et avant la Ferme Intention, gros plan sur la réouverture de l’hôtel des Sources à Pougues-les-Eaux.

Propriétaire du casino de Pougues-les-Eaux, le groupe Tranchant a racheté l’hôtel des Sources, fermé il y a quatre ans, pour le rénover du sol au plafond et le rouvrir, juste avant Noël 2017. Un investissement rare mais nécessaire, selon Béatrice Loret, directrice d’exploitation du casino et de l’hôtel : « Quand l’établissement a fermé, en février 2014, la capacité hôtelière locale était mise à mal. Or, comme nous avons une zone de chalandise très large, c’est un service supplémentaire que nous apportons à nos clients. Du coup, nous étions obligés de trouver des solutions à Nevers. Le groupe avait un projet de construction, mais finalement il a choisi de racheter l’hôtel des Sources. »

Il aura fallu un an de travaux pour ressusciter la bâtisse du début du XXe siècle et en faire un trois-étoiles de 28 chambres : « Le cabinet d’architectes est parisien mais nous avons surtout fait travailler des entreprises nivernaises », souligne Béatrice Loret. Trois emplois ont été créés, et deux autres sont prévus. « Nous visons un taux de remplissage de 40 à 50 % la première année », avance prudemment la directrice d’exploitation. Le casino (400 à 500 clients par jour en semaine, plus de 1.000 par jour le week-end) n’est pas le seul affluent de l’hôtel : « Il y a aussi les touristes, les soirées étapes. Pour la Saint-Valentin, nous avons rempli l’hôtel. Avec le casino, la salle de fitness, nous proposons une prestation qu’on ne trouve nulle part dans la région. »

 

(1) Depuis le 1er janvier 2017, Nevers Agglomération a ajouté le tourisme à la liste de ses compétences, conformément à la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) du 7 août 2015.
X