Menu

Très pratiques, les lingettes sont devenues un produit de consommation courante. Jetées dans les toilettes, elles ont cependant des conséquences désastreuses dans les réseaux d’assainissement. Nevers Agglomération lance une campagne de communication afin d’interpeller les habitants…

Les lingettes ont de multiples usages : pour se démaquiller, essuyer les fesses de bébé, nettoyer les mains des enfants et leur apprendre la propreté, on peut les emporter partout ! Qu’elles soient sèches ou imprégnées, elles sont aussi utiles à la maison, pour dépoussiérer les meubles ou nettoyer les surfaces du sol au plafond.

Même si l’emballage indique que les lingettes sont biodégradables, cela ne veut pas dire qu’elles sont jetables dans les toilettes ! Ces lingettes sont effectivement biodégradables selon des normes établies : leur degré de décomposition s’apprécie en fonction du temps nécessaire à la dégradation. Or dans certains cas, le temps peut être supérieur à leur séjour dans les réseaux d’assainissement. En jetant des lingettes dans les toilettes qui ne sont pas destinées à y être jetées, vous risquez de boucher vos toilettes, ainsi que le système d’assainissement collectif. Elles finissent par former des amalgames et obstruer les canalisations. En plus des conséquences désagréables (mauvaises odeurs, mauvaise évacuation, risque de débordements), ces dysfonctionnements peuvent engendrer des coûts très importants non seulement pour les usagers (frais de débouchage, augmentation de la facture d’eau), mais aussi pour les collectivités locales (frais d’exploitation et de réparation des systèmes…). Des coûts potentiellement répercutés sur les factures d’eau.

 Une campagne de communication sur trois mois

Pour sensibiliser le grand public mais aussi les utilisateurs plus fréquents de par leur activité professionnelle (services à la personne, assistantes maternelles, personnels d’entretien…), Nevers Agglomération a décidé de répondre à la proposition de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR – association de collectivités territoriales spécialisées dans les services publics locaux en réseau) et de lancer une grande campagne de communication.

Dès cette fin d’année, chaque administré recevra un flyer d’information dans sa facture d’eau et d’assainissement pour lui expliquer les méfaits des lingettes dans les réseaux. Des affiches seront distribuées dans les 12 mairies de l’agglomération et l’information circulera sur les réseaux sociaux et sites internet des communes. Avec l’aide des délégataires tels que SAUR et Veolia, Nevers Agglomération entend mesurer l’impact de cette campagne : des relevés seront ainsi effectués sur des postes de refoulement.

Alors, pour la bonne réussite de cette initiative et afin de prendre dès à présent les bonnes habitudes, retenez bien ce slogan : pas de lingettes dans les toilettes !

L’avis de Pascal Lafrance, responsable d’unité opérationnelle sur les réseaux nivernais gérés par Véolia

« On constate ces quatre à cinq dernières années, une augmentation des lingettes dans les réseaux. Elles forment de grosses boules difficiles pour nous à pomper. Nous sommes obligés de les désintégrer, ce qui génère plus de temps. On retrouve le même problème en station d’épuration. De même, nous possédons un camion recycleur disposant d’un système de filtration et nous passons beaucoup de temps à l’entretenir à  cause de ces lingettes ! »

X