Dans le cadre de son Schéma directeur d’alimentation en eau potable, Nevers Agglomération entame dans quelques jours des travaux pour interconnecter les réseaux d’eau potable sur le sud du territoire. Grâce à ces travaux, prévus sur une durée de six mois, l’alimentation sera sécurisée pour près de 2 000 abonnés sur les communes de Challuy, Sermoise, Gimouille et Chevenon.

Le captage du pont de Biais, à Challuy, alimente 1 992 abonnés sur les communes de Challuy, Sermoise, Gimouille et Chevenon, qui consomment environ 200 000 m3 chaque année. Afin d’assurer la continuité du service de distribution, par exemple en cas de dégradation de qualité ou de problème électrique, Nevers Agglomération va connecter ce réseau d’alimentation en eau potable à celui, voisin, de Nevers, alimenté par des puits de captage différents. Ces travaux de sécurisation s’inscrivent dans le Schéma directeur d’alimentation en eau potable de l’Agglomération, et répondent aux exigences de l’Agence régionale de santé (ARS).

Mi-septembre, débutera donc un chantier de six mois (voir calendrier ci-après). Pour raccorder les deux réseaux, une conduite de 230 mètres sera installée entre l’avenue du Stand et l’impasse de la Chapelle, tandis qu’un système de pompage intermédiaire sera créé au niveau du rond-point de la Première-Armée, à la sortie de l’agglomération, avec l’installation d’un surpresseur. Une conduite aérienne sera posée au-dessus du canal, le long du pont de Plagny.

Par la même occasion, plusieurs portions de canalisations vétustes seront remplacées, route de Lyon, ce qui permettra de limiter les fuites et d’améliorer le rendement du réseau. Entre raccordement et renouvellement, ce sont 1 900 mètres de canalisation qui seront posés.

Ce chantier impliquera des coupures d’eau, pour lesquelles les abonnés seront tenus informés le plus tôt possible. Les travaux en tranchée ouverte nécessiteront également des périodes de circulation alternée. Pour passer sous le rond-point en sortie d’agglomération, nœud sensible vers l’A77 et Bourges, les opérations se feront en forage dirigé, ce qui en limitera l’impact.

Ces travaux s’élèvent à 800 000 € TTC, dont 40 % de Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). Ils seront réalisés par des entreprises locales, SADE CGTH (Nevers) pour les canalisations, Hydr’elec (Saint-Benin-d’Azy) pour le surpresseur. La maîtrise d’œuvre est confiée au cabinet AVRE Conseil (Tannay), Nevers Agglomération étant le maître d’ouvrage.

En 2019, une autre tranche de travaux est programmée, pour renouveler 1 700 m de conduite d’eau route de Lyon ; le montant est estimé à 700 000 € TTC. En 2020, un autre chantier d’ampleur se profile : le remplacement de la conduite qui relie sur 3,3 km le captage du pont de Biais au château d’eau de la Chaume des Pendus.

Calendrier des travaux

Du 10 septembre à fin septembre : de la rue du Clos-Ry au 197 route de Lyon, renouvellement des canalisations principales et reprise des branchements particuliers.

De mi-septembre à mi-octobre et de mi-novembre à fin novembre : du 203 route de Lyon jusqu’au rond-point de la Première-Armée, renouvellement des canalisations principales et reprise des branchements particuliers.

Du début octobre à fin décembre : du rond-point de la Première-Armée au 122 route de Lyon, forage dirigé sous le rond-point, passage au-dessus du canal, renouvellement des canalisations principales et reprise des branchements particuliers.

De mi-octobre à fin janvier : du carrefour de la route de Sermoise, de l’avenue du Stand et du faubourg de Lyon au 1 faubourg de Lyon, interconnexion des réseaux, renouvellement des canalisations principales et reprise des branchements particuliers.

X