Samedi 10 novembre, de 14 h à 18 h, une gratiferia (ou marché gratuit) sera organisée à l’Espace Stéphane-Hessel par le Conseil citoyen de la Grande-Pâture et le service Déchets de Nevers Agglomération. Une façon originale de susciter le don, le partage, et de diffuser la solidarité.

Le principe de la gratiferia est tout simple : vous pouvez venir donner des objets en bon état que vous n’utilisez plus, vous pouvez prendre gratuitement des choses qui vous intéressent, ou les deux ! Après le Banlay et les Courlis, la Grande-Pâture sera le troisième quartier Politique de la Ville (QPV) de Nevers à expérimenter, samedi 10 novembre, ce marché gratuit qui met – ou remet – en exergue de précieux principes citoyens : la solidarité, le partage, la lutte contre le gaspillage.

Le Conseil citoyen de la Grande-Pâture et le service Déchets de Nevers Agglomération sont à l’origine de cette initiative, qui sera complétée d’un jeu autour de la citoyenneté, doté de plusieurs lots, et d’un goûter. Estampillée Territoire zéro déchet zéro gaspillage, l’agglomération de Nevers apporte son soutien humain et logistique à cette gratiferia : les objets ainsi rescapés de la mise en décharge ou en déchèterie seront pesés, et le nombre de visiteurs comptabilisé.

Le concept de gratiferia séduit de plus en plus dans l’agglomération. Ce marché basé sur le don et la récupération a été l’un des ingrédients du succès de la Journée D’REVE (voir photo) organisée en juin au parc Salengro par Nevers Agglomération.

Pour le Conseil citoyen comme pour le service Déchets, les retombées attendues sont multiples : animer le quartier, toucher la générosité des habitants, réduire les dépôts sauvages, recruter de nouveaux membres dans le conseil. Celui-ci sera présent, avec Nevers Agglomération, sur le marché hebdomadaire de la Grande-Pâture, jeudi 8 novembre, pour diffuser l’information aux habitants.

Membre du Conseil citoyen, Sibane Abdulghani, 23 ans, compte sur ce premier projet pour recréer des liens entre habitants : « Après le Programme de renouvellement urbain et la démolition de plusieurs immeubles, des habitants sont partis, d’autres sont arrivés. Tout le monde doit apprendre à se connaître. Un rendez-vous comme la gratiferia peut remettre de la solidarité dans le quartier. » Le jeune homme , également investi dans le Conseil neversois de la jeunesse, est « très attaché » à la Grande-Pâture : « Je vis ici depuis mon arrivée en France. Le cadre de vie s’est amélioré grâce au PRU mais on peut rendre ce quartier encore meilleur. »

Gratiferia : samedi 10 novembre, de 14 h à 18 h, Espace Stéphane-Hessel, 1 rue Henri-Fraisot, Nevers.

 

Le Conseil citoyen de la Grande-Pâture

 

Les conseils citoyens ont été instaurés par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 ; ils concernent tous les quartiers Politique de la Ville (QPV), dans le cadre de contrat de Ville. A Nevers, quatre conseils citoyens ont été créés, à l’initiative de la municipalité : Grande-Pâture/Montots, Baratte/Courlis, Bords-de-Loire, Banlay.

Ces instances de démocratie participative sont indépendantes du pouvoir politique. Autonomie, neutralité et pluralité sont leurs caractéristiques. Les objectifs sont les suivants :

–              favoriser l’expression des habitants aux côtés des acteurs institutionnels,

–              associer les habitants à différentes étapes du contrat de ville,

–              stimuler et appuyer les initiatives citoyennes.

Un conseil citoyen est composé de 24 membres, équitablement répartis en deux collèges : habitants et acteurs locaux (ayant leur siège dans un QPV ou y intervenir dans le cadre de leurs projets et missions).  Chaque conseil met en place des projets à destination des habitants en s’appuyant sur les piliers du contrat de Ville comme l’emploi, le cadre de vie et la santé.

X