Deux millions d’euros, deux ans de travaux : le Parc de Marzy, à Nevers, s’est lancé dans un chantier hors normes pour améliorer l’isolation thermique de ses cinq bâtiments. Autour de la résidence aux 165 logements en copropriété, un partenariat également exceptionnel a permis de réunir plus de 800 000 € de subventions.

Ses cinq bâtiments entourent depuis les années 60 le parc arboré qui lui a donné son nom. Rue de Marzy, à Nevers, le Parc de Marzy est une résidence privée dont la tranquillité est à peine égratignée par un chantier aussi ample que discret, tout juste signalé depuis la rue par un grand panneau de travaux. Pour l’heure, seuls deux bâtiments en retrait sont caparaçonnés d’échafaudages. Tandis qu’un pignon sous vide est en cours de désamiantage, des ouvriers fixent d’épaisses plaques de polystyrène en façade, la première étape d’une isolation thermique par l’extérieur (ITE) qui est l’objet principal du chantier. Et son plus gros poste : 1,3 M€ sur 2 M€ de travaux (1) qui englobent également l’étanchéité et le remplacement des garde-corps et s’étaleront sur deux ans.

« C’est la plus grosse opération de rénovation du parc privé dans la région », explique Sébastien Beugnot, directeur général du cabinet Beugnot, qui pilote le syndic de copropriété du Parc de Marzy – 165 logements, cinq commerces, 43 % de propriétaires occupants et 57 % de locataires. « Il nous a fallu plus de trois ans pour faire sortir ce projet. » Avec un objectif : réduire, grâce aux subventions, la facture (12 000 € par logement) pour des ménages aux revenus majoritairement modestes voire très modestes.

Epaulé par le bureau d’ingénierie Soliha-CDHU 58, le syndic de copropriété a vu son énergie et sa patience récompensées au-delà de ses espérances : 823 000 €, dont 688 000 € accordés par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), essentiellement grâce à la nouvelle aide « Habiter mieux copropriété » lancée début 2018 pour améliorer la performance énergétique des copropriétés construites avant 2001. L’ANAH verse 527 000 € au syndic et 148 000 € d’aides individuelles aux propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Le Conseil départemental a financé à hauteur de 126 000 € (dont 115 000 € d’aides individuelles), tandis que Nevers Agglomération a apporté 9 000 € pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage.

 

  1. Deux des quatre lots ont été remportés par des entreprises nivernaises, pour 400 000 €.
X