Entre vie de château, ferme idéale et retour aux sources, l’hébergement touristique de l’agglomération (1) a gagné en saveur et en originalité. Des projets ambitieux menés par des investisseurs privés qui traduisent une confiance dans l’attractivité du territoire. Après le château Le Sallay et l’hôtel des Sources, dernière étape : la Ferme Intention à Gimouille.

Le poil long des vaches highland et leurs cornes façon barres de fitness donnent le ton. La Ferme Intention sort des sentiers battus. À l’intérieur du vaste corps de ferme classiquement nivernais, le décor du restaurant déroute autant qu’il fait sourire. Un immense buste de clown en surplomb salue le visiteur dans l’entrée, entouré des grands formats saturés de couleurs et de personnages de l’artiste local Charles Bataille. Côté salle, le rictus figé des Playmobil à taille humaine dispute le regard à d’autres toiles de Charles Bataille multipliant les bovins cubiques.

Dernière « invention » d’Arnaud Le Claire, l’homme qui a redonné vie au Domaine du Grand Bois, La Ferme Intention prolonge, dans le hameau de Fertot, le sillon d’un tourisme décalé, d’un accueil à la chaleur exubérante parfaitement incarné par Valérie Mami, directrice d’exploitation – et compagne de Charles Bataille à la ville. Dans la voiturette de golf ou dans le calme feutré de la réception, la brune Gémolienne raconte pied au plancher l’aventure d’Arnaud le Claire, Nivernais monté à Paris réussir dans l’immobilier et revenu au pays sortir le Domaine du Grand Bois de la rubrique faits divers/justice pour le remettre à sa « vraie » place : le tourisme.

Depuis le rachat en septembre 2016, 2,5 M€ ont été investis pour remettre à flot un domaine « presque à l’abandon ». Création d’un espace aquatique de 1,300 m2, rénovation progressive des 66 chalets, animations et activités en tout genre, sans oublier un service « très humain et très prévenant » récompensé par la centrale de réservation Booking… Le Domaine du Grand Bois a amorcé une mue spectaculaire qui devrait s’achever cette année pour attirer davantage de touristes et rallonger la durée moyenne des séjours – 3,5 jours la saison dernière.

Destinée aux séminaires, mariages et autres fêtes familiales, avec ses 300 places et son traiteur sancerrois, la Ferme Intention illustre la passion terrienne d’Arnaud le Claire. L’investisseur ambitionne désormais de transformer la ferme de Fertot en un éco-domaine « unique en France » avec maraîchage bio, exploitation agricole avec une jeune femme en cours d’installation, développement d’une ferme pédagogique, ateliers d’artisans et d’artistes.

(1) Depuis le 1er janvier 2017, Nevers Agglomération a ajouté le tourisme à la liste de ses compétences, conformément à la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) du 7 août 2015.
X