Menu

La Maison de la culture de Nevers Agglomération (MCNA) ouvre, mercredi 12 décembre, sa Saison de territoire. Jusqu’en juin 2019, de Garchizy à Luzy, de Decize à Corbigny, une douzaine de communes accueilleront des spectacles choisis pour leur force et leur ambition artistique, mais aussi leur capacité à toucher tous les publics. Laissez-vous surprendre…

Lui est danseur hip-hop, elle est de formation classique et contemporaine. Il a 28 ans, elle 75. Ils ont la grâce. Leur duo singulier ouvre le bal de la Saison de territoire bâtie par la Maison de la culture de Nevers Agglomération (MCNA), mercredi 12 décembre dans la salle Sidney-Bechet de Saint-Honoré-les-Bains. En UN éclat (sic) de la compagnie a k entrepôt illustre la volonté d’un autre duo, Jean-Luc Revol et Maël Grenier, directeur et directeur adjoint de la MCNA depuis 2016 : aller au devant du public, en divers points du département, sans se délester d’une « exigence artistique » gravée dans la coque quinquagénaire du grand vaisseau culturel nivernais.

Grâce aux partenariats noués avec plusieurs intercommunalités (Bazois-Loire-Morvan, Loire et Allier, Sud-Nivernais, Morvan Sommets et Grands-Lacs), la ville de Corbigny et Nevers Agglomération, « maison-mère » de la MCNA, environ la moitié de la Nièvre est couverte par cette Saison de territoire, qui court de décembre à juin. L’Ubu d’Alfred Jarry et l’Othello de Shakespeare (photo ci-dessus) en sont les totems classiques décoiffés par l’énergie de compagnies dont le jeu scénique fait entrer le public dans le jeu théâtral. Mais l’essentiel de la programmation est investi par les écritures contemporaines, poétiques, grinçantes, subversives voire itinérantes, comme la spectaculaire balade en ville proposée par la Walking Thérapie de la compagnie Victor B (voir photo ci-dessous).

 

Avec la Saison de territoire, la MCNA reprend son habitude décentralisatrice : « Nous allons monter en puissance. La prochaine saison ira d’octobre à juin. Cette première édition préfigure notre classement comme scène conventionnée Art en territoire. » Un statut synonyme, entre autres, de programmation voyageuse, forcément, mais aussi de résidences d’artistes, d’éducation artistique et culturelle. Tous azimuts, souligne Jean-Luc Revol : « Nous travaillerons avec les habitants, les écoles, les EHPAD. Nous allons aussi nous inspirer de ce qui est fait par la Camionnette d’alimentation culturelle, faire de la nano-culture, aller dans les zones blanches. »

Pour cette première saison de territoire, les tarifs des spectacles varient de 6 à 12 €. Des coûts raisonnables, donc, au regard de la programmation, et qui pourront s’adapter aux moyens des spectateurs : « On fera ce qu’il faut pour qu’une personne paie 6 € plutôt qu’elle ne vienne pas. »

Plusieurs étapes sont annoncées sur le territoire de Nevers Agglomération :

  • Mercredi 12 décembre, 20 h, L’Entre-fêtes à Garchizy, Réparer les vivants, adapté du livre de Maylis de Kerangal par Emmanuel Noblet (Molière 2017 du seul en scène) ;
  • Samedi 16 mars, 20 h, salle polyvalente de Fourchambault, Othello, par la compagnie du Zieu.
  • Mardi 9 avril, 20 h, salle polyvalente de Germigny-sur-Loire, La Brique, par la compagnie Hendrick Van der Zee.
  • Mardi 18 juin, 20 h, départ de la MCNA, et jeudi 20 juin, 20 h, départ du Centre d’art contemporain de Pougues-les-Eaux, Walking Thérapie, de la compagnie Victor B.

Le programme complet de la saison est disponible sur www.maisonculture.fr.

X