Chaque jeudi soir, l’association Mil y un pasos enseigne la kizomba, alias le « tango africain », et la salsa à Nevers, au Centre socioculturel La Baratte. L’une libre, l’autre cadrée, les deux danses de couple privilégient le jeu et la sensualité. « Caliente »…

Autant prévenir les fans de cardio et de chasse aux calories, la kizomba n’a aucun lien de parenté avec la zumba. Venue d’Angola et du Cap-Vert via le Portugal, cette danse de couple s’enseigne en douceur, sensuelle et sans sueur, chaque jeudi soir, au Centre socioculturel La Baratte. « C’est une danse de couple qui existe depuis une quarantaine d’années. Elle est arrivée en France il y a vingt ans environ », explique Hatem Ghebarou, président fondateur de Mil y un pasos, association créée en juillet 2016 à Nevers pour promouvoir la salsa et, surtout, la kizomba.

Originaire d’Auxerre, l’ancien champion de boxe anglaise devenu danseur de salsa a découvert un jour le « tango africain ». Et accroché : « C’est une danse beaucoup moins cadrée que la salsa, dans laquelle il y a une rythmique à respecter. Avec la kizomba, on peut varier sur la musique, ralentir, accélérer. Et il y a un échange concret avec la partenaire. »

Trois heures durant, chaque jeudi soir, Hatem Ghebarou troque son costume de chef de projets logistique d’Eurosit pour celui de professeur, pédagogue et chaloupé. D’abord un cours de kizomba débutant et évolutif, puis deux cours de salsa, l’un pour débutants, l’autre pour danseurs plus avancés. Victoria (le prénom a été changé) explique timidement son intérêt pour la kizomba : « Je cherchais une danse de couple qui soit très respectueuse, très belle. La kizomba est sensuelle. C’est le garçon qui guide, on doit être à l’écoute et se laisser aller. Le secret, c’est le garçon. »

Mil y un pasos rassemble une trentaine d’adhérents et multiplie les initiatives pour se faire connaître : « L’été dernier, nous avons participé à Nevers Plage, et cela s’est super bien passé. Depuis novembre, chaque premier samedi du mois, nous organisons une soirée à l’Xtrem Zone de Nevers, qui permet de rencontrer d’autres danseurs. » Certains viennent de Cosne-sur-Loire ou du Cher pour partager leur goût de la kizomba et de la salsa.

L’association propose aussi des stages, le samedi, à l’Espace Stéphane-Hessel.
Contact : 06,85,59,60,09 et la page Facebook Mil y un pasos.

X