Menu

En devenant la première agglomération de Bourgogne Franche-Comté à entrer dans le mouvement French Fab lancé en octobre dernier par le Ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et symbolisé par un coq bleu, Nevers Agglomération a franchi une nouvelle étape dans la construction de son écosystème autour du développement économique numérique.

« Être labélisé French Fab est une fierté, cela souligne notre volonté de fédérer l’ensemble des acteurs économiques de notre territoire », explique Denis Thuriot, Président de Nevers Agglomération et Maire de Nevers. « C’est une reconnaissance du travail que nous accomplissons depuis 2014, et c’est l’opportunité d’offrir une vitrine de nos savoir-faire industriels, traditionnels comme de pointe, et de donner un élan collectif à l’industrie du futur ». Coordonnée par BPI France, la French Fab doit en effet accélérer le développement de l’industrie de demain et mettre en lumière les compétences.

L’industrie pâtit ces dernières années d’un déficit d’image en grande partie injustifié, puisque dans la réalité, c’est un secteur dynamique. Rendre l’industrie attractive auprès des jeunes, c’est leur donner la possibilité de voies professionnelles d’avenir. De janvier à août 2017, 87 sites industriels ont ouvert en France et 61 ont fermé, soit un solde positif de 26 nouvelles usines : l’industrie française n’avait pas connu tel dynamisme depuis 2009 ! Les élus de Nevers Agglomération souhaitent bénéficier de cette dynamique et veulent porter haut les couleurs de l’industrie 4.0.

La French Tech a rencontré un certain succès. Créé en 2013, ce label a permis aux entreprises françaises du numérique de s’allier au sein de pôles favorables au développement des start-up et de conquérir de nouveaux marchés. Alors qu’en 2015, la France n’était représentée que par une trentaine d’entreprises au CES, le salon électronique de Las Vegas, elles étaient au nombre de 275 en 2017, faisant de la France le troisième acteur du salon derrière les États-Unis et la Chine. Surtout, parmi ces entreprises, 233 étaient des start-up, preuve que le numérique français est dans une bonne dynamique. Nevers Agglomération s’est d’ailleurs rendue au CES 2018 à Las Vegas en janvier dernier pour donner un éclairage international à son territoire, ses actions : elle a intégré pour ce faire la délégation French Tech et celle des entrepreneurs de Bourgogne Franche-Comté.

Là où la French Tech se focalisait sur la création de start-up innovantes, la French Fab a pour but premier l’emploi. Nevers Agglomération montre ainsi que l’industrie nivernaise est dynamique, moderne et qu’elle a de l’avenir. Après avoir créé une attractivité pour les start-up et les entreprises, l’agglomération souhaite donc désormais accompagner les industriels du territoire.

C’est la vision du numérique de l’agglomération : moderniser son territoire, le dynamiser, rechercher les opportunités de développement, accompagner la création des entreprises, à l’écoute également des entrepreneurs locaux. Il s’agit d’anticiper, d’accompagner les entreprises dans leur nécessaire transformation car les entreprises qui ne changent pas, qui ne se modernisent pas, sont en danger à court terme. Avec la dynamique French Fab, Nevers Agglomération va pouvoir contribuer à pérenniser les emplois industriels et à en créer d’autres. Si les industries sont dynamiques, elles en attireront d’autres. Le numérique concerne tout le monde et toutes les entreprises. C’est un axe de développement, c’est une révolution, c’est une chance pour l’Agglomération, il faut la saisir !


X