Pour rappel : un Thinktank est un groupe de réflexion, d’idées, qui a pour but grâce à des recherches et des débats avec les professionnels concernés par un sujet donné, de mener des études et d’élaborer des propositions.

Ce mardi 22 Janvier au Centre Scolaire Notre Dame, les membres du Think tank du CSND ont présenté leur 2ème manifestation de l’année, avec au menu du jour : le Transhumanisme.

Afin de présenter leurs réflexions et recherches autour du sujet, Marc-Alexandre, Clémence et Corentin, élèves, étaient accompagnés de Muriel Touaty, Présidente du TECHNION France, Bérangère Laurent-Guéry, Chirurgien Viscéral à la Polyclinique du Val de Loire et Denis Thuriot, Maire de Nevers et président de Nevers Agglomération.

Marc-Alexandre président du Think tank de cette année a introduit le débat du jour, en précisant son orientation vers la médecine liée à l’intelligence artificielle, avant de laisser la parole à Muriel Touaty.

La présidente du Technion France n’a pas manqué de rappeler les origines Israéliennes tu Technion et l’attachement au développement des start-up, notamment en matière d’innovation, que ce pays possède au plus profond de son ADN.  Le Technion représentant une Ecole d’ingénieurs de 15 000 étudiants répartis en 18 facultés il permet une innovation efficace et variée, couvrant une multitude de domaine, dont la santé fait évidemment partie !
Si Mme Touaty n’a rien contre la technologie au service de l’humain, elle indique que ce dernier ne doit pas délaisser son éthique au profit de l’intelligence artificielle. Insistant sur la notion d’ « hyperhumanisme » qu’elle définit comme le fait de « rester humain,  en ne perdant pas le contrôle face au data et en ne s’oubliant pas ! »

Isabelle Gaudin Coordinatrice de Projet a mentionné le partenariat qui lie Nevers Agglomération au Think tank avant d’aborder un travail réalisé par les élèves de Prépa médecine du CSND sur la Pill cam Colon 2.
Cette pillule de 3cm est utilisée notamment lors de coloscopies afin d’éviter l’inconfort des patients ou encore une anesthésie générale. Elle possède des caméras qui filment tout au long du transit et permettent ainsi au médecin de voir sans intervention les anomalies du patient.

Le Dr Laurent-Guery a poursuivi sur le thème de la Coelioscopie qui correspond étymologiquement au fait de « regarder à l’intérieur ». Cette action s’opère par le biais de caméras, comme la Pill cam Colon 2 mentionnée précédemment ou à l’aide de robots utilisés à distance par des chirurgiens. La technologie est donc très utile en matière de médecine et est également de plus en plus répandue.
Le chirurgien reconnait les avantages de la technologie dans ce domaine parmi lesquels la précision, qui se trouve décuplée. Elle note également le caractère révolutionnaire de la chirurgie à distance, que permet le robot, qui peut s’avérer vitale dans les zones de conflits ou dans les déserts médicaux.
Cependant Mme Laurent Guery n’oublie pas d’en souligner les failles… la technologie ne permet pas toujours d’accéder aux zones les plus difficiles du corps humain, elle nécessite également une formation particulière du chirurgien et de son équipe. Elle aborde également le coût de ce matériel intelligent, qui bien évidemment est très élevé. Si selon elle la technologie en médecine présente quelques désavantages elle constitue néanmoins une incroyable avancée qui mérite d’être poursuivie.

Enfin, M. Denis Thuriot s’est exprimé sur le sujet. Il a profité de l’ordre du jour pour réaffirmer sa volonté de voir des études de médecine naitre sur la cité ligérienne, il a également réaffirmé sa volonté de voir les technologies se développer à Nevers, ici en matière de médecine, rappelant que Nevers a été la première ville d’Europe à utiliser des TEP scan nucléaires. Néanmoins il précise sa volonté que « l’intelligence artificielle soutienne les professionnels de santé mais ne les remplace pas ». Si la technologie doit prendre de l’ampleur, c’est uniquement en soutien de l’humain, et non avec pour finalité de prendre sa place.

Pour finir, le Président de Nevers Agglomération a abordé un aspect plus événementiel, en dévoilant plusieurs temps forts qui marqueront la vie numérique de la ville. Nevers sera la première ville à instaurer un porte monnaie électronique contrôlable à distance, ce que ce dernier souhaite utile pour les parents. L’Inkub sera agrandit, il pourra ainsi accueillir plus de start-up innovantes. Pour finir, la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, sera présente à Nevers le 1er Mars prochain afin de visiter le Centre Hospitalier de Nevers Agglomération, que le Président souhaite voir évoluer en Centre Hospitalier Universitaire dans un avenir proche.

X