Menu

Une surface de travail multipliée par trois, des logements plaisants et fonctionnels : la brigade de gendarmerie de Marzy est passée au XXIe siècle en intégrant sa nouvelle caserne, construite par la commune et inaugurée mercredi 14 mars.

Les dix-sept gendarmes de la brigade territoriale autonome (BTA) de Marzy et leurs familles ont vu leur vie spectaculairement changer il y a quelques mois. En novembre 2017, les hommes et femmes du major Patrice Zint ont en effet quitté leurs étroits et vieillissants locaux de Fourchambault pour une caserne flambant neuve implantée à Marzy.

Le plaisir et la fierté avec lesquels le patron de la BTA présentait le bâtiment administratif à ses hôtes (1), mercredi 14 mars, résumaient mieux que les mots la révolution vécue par les gendarmes marzyats. « La surface de travail a été multipliée par trois », confiait le major Zint au cours de la visite. Soit un confort de travail démultiplié pour les gendarmes, mais aussi deux pièces sécurisées pour les gardes à vue. « Les locaux de sûreté doivent répondre aux normes. C’est la direction générale de la gendarmerie, à Paris, qui établit le cahier des charges », expliquait le général Olivier Kim, commandant la région de gendarmerie Bourgogne-Franche-Comté, venu de Dijon inaugurer la caserne : « Les bâtiments conditionnent l’état d’esprit du gendarme. Il est important qu’il soit bien logé, que sa famille est contente. »

Plus de mille interventions en 2017

En dévoilant avec le préfet et le général la plaque commémorant l’inauguration, Louis-François Martin, maire de Marzy, soulignait le soin apporté au cadre de vie et de travail : « Les gendarmes le méritent, ils font un travail difficile. » De fait, la BTA couvre sept communes (Marzy, Fourchambault, Garchizy, Pougues-les-Eaux, Germigny-sur-Loire, Challuy et Gimouille), soit près de 120 km2, et voit le nombre de ses interventions augmenter inexorablement depuis plusieurs années pour franchir le cap du millier en 2017 (1 014 contre 879 en 2016).

Maître d’ouvrage de la caserne, la commune de Marzy a investi 4,3 M€ HT (hors acquisitions foncières) pour faire construire le bâtiment administratif de 507 m2 (bureaux et garages) et les huit bâtiments accueillant les dix-sept logements en duplex, du F2 au T6. Elle a perçu deux subventions de 400 000 € (préfecture) et 633 000 € (État), et perçoit un loyer annuel de 198 500 € versé par la gendarmerie.

La maîtrise d’oeuvre a été confiée au cabinet d’architectes Carré d’Arche implanté à Bourges et depuis peu à Marzy. La première pierre officielle a été posée le 2 avril 2016.

 

(1) Le préfet, Joël Mathurin ; le général Olivier Kim ; le colonel Éric Delafon, commandant le groupement de gendarmerie de la Nièvre ; Thierry Cellier, président du tribunal de grande instance de Nevers ; Alexa Carpentier, procureure de la République de Nevers ; de nombreux élus et officiels.
X