Une délégation de la Région s’intéresse à l’Inkub - Agglomération de Nevers

L’Inkub a accueilli, mardi 5 juin, une délégation du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté emmenée par Patrick Molinoz, vice-président en charge du Numérique et de l’Innovation. La rencontre avec les entreprises et start-up installées dans ce pôle créé par Nevers Agglomération alimentera la réflexion de la Région sur sa future politique des usages numériques.

Entre deux échanges avec Laurens Byrs, fondateur d’Apex Drone, et Olivier Gene, patron de Lunc, Patrick Molinoz sourit : « J’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus de monde que la première fois que je suis venu. » Un an après son premier passage à l’Inkub, le vice-président du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a apprécié la bonne santé du pôle numérique créé par Nevers Agglomération dans l’ancienne caserne Pittié – une réhabilitation qui l’inspire : « Je trouve que cette architecture est extraordinaire. Et les entreprises qui sont ici ne cessent visiblement d’aller bien, dans un environnement de qualité. »

Avec Sophie Valdenaire, directrice de l’Aménagement du territoire et du Numérique, et Philippe Rouiller, chef du service Numérique, Patrick Molinoz a fait étape à l’Inkub, mardi 5 juin, pour rencontrer les entreprises et start-up qui sont aux avant-postes des nouvelles applications du numérique. « Nous allons dans chaque département de la Région pour que ces entreprises nous présentent leurs innovations », explique l’élu, accompagné à l’Inkub par Alain Bourcier, vice-président de Nevers Agglomération en charge du numérique. « Ces rencontres vont alimenter notre réflexion de fond, et en 2019, nous définirons notre politique des usages du numérique, qui est la priorité de la Région. Nous souhaitons faire de la Bourgogne-Franche-Comté le champion national de ces usages. Nous partons de loin en termes d’image, mais pas en termes de réalité. L’objectif est que chaque citoyen ait la chance de comprendre le numérique et le perçoive comme une opportunité et non comme une contrainte. Ce qui implique de maîtriser l’outil. C’est pourquoi nous prenons ce temps assez long d’expertise et de concertation avec les entreprises. »

Après avoir rencontré les représentants du Conseil départemental, la délégation régionale a déjeuné avec Denis Thuriot, président de Nevers Agglomération.

X