03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Balayés par la première vague du Covid, les Zaccros d’ma rue ont été annulés, début juillet. Un crève-cœur pour l’association organisatrice, Alarue, qui a trouvé la parade en montant Les P’tits Zaccros d’automne. Soit deux week-ends de spectacles à travers l’agglomération neversoise avant un bouquet final à Nevers, début octobre. Le joli pied-de-nez au marasme et au repli a réuni, pour ses premières dates, un public massif et masqué.

Les Petits zaccros 2020

Les chaises prévues n’y suffisent pas. Quelques volontaires reviennent de la salle polyvalente voisine les bras chargés de piles de sièges. La césure entre été et automne est douce, ce 19 septembre, à Germigny-sur-Loire. La brise apporte un parfum de chaume depuis la colline qui s’étire en rideau de scène. Enfants, familles, seniors, la foule est là, papote et savoure le plaisir des retrouvailles derrière les masques.

Face à eux, entouré de ses panneaux couverts de lettres, Didier Jaunet observe, sourit sous son chapeau noir, accordé à sa tenue rustique – chemise blanche bouffante, gilet sans manches, pantalon noir. Les retardataires prennent place : « On n’est pas bien, là ? On va inventer des codes pour les sourires, car avec les masques je ne sais pas si vous me faites la gueule ou si vous rigolez. Quand vous riez, agitez les bras. »

Seul en scène, l’artiste de la compagnie Creton Art joue Bois ta lettre, variations subtiles et interactives sur l’art de démonter les mots, les sons, les syllabes. En une poignée de panneaux, les spectateurs se prennent au jeu des devinettes, suivent Didier Jaunet sur le fil tendu entre les phrases, plongent ravis dans le labyrinthe de sa syntaxe loufoque. Pas besoin d’agiter les bras : les mines plissées par les rires mettent en images le (petit) bonheur d’être là… pendant que le lourd climat covidien n’y est pas.

Pour l’équipe d’Alarue, ces P’tits Zaccros d’automne représentent bien plus qu’une session de rattrapage de la 21e édition des Zaccros d’ma rue, qui aurait dû déployer ses fastes festifs à travers l’agglomération en juillet. Françoise Ducourtioux, directrice artistique d’Alarue et « alma mater » du festival, n’a pas oublié la « chape de plomb » qui a suivi l’annonce du gouvernement d’annuler les festivals jusqu’au 15 juillet. Et, très vite, l’urgence de rebondir, à l’automne, malgré les contraintes : « On peut faire des spectacles, mais pas de concerts. Et on ne peut pas avoir de lieux de convivialité. Mais il fallait qu’on le fasse, pour faire travailler au maximum les artistes qu’on avait programmés. Ceux qui ne sont pas libres, on les reprendra l’an prochain. »

Certains pans de la 21e édition sont en effet reportés à juillet 2021, comme les spectacles autour du 60e anniversaire du jumelage Nevers-Charleville-Mantoue, le projet de territoire autour d’une « géographie sensible » ou le travail de la compagnie Alfred Alerte avec l’IME de Marzy. « Notre cœur de métier, c’est de rassembler les gens. Et le Covid fait tout le contraire », soupire Vanessa Bérot, chargée de communication et d’action culturelle d’Alarue. « C’est difficile de se projeter, d’anticiper. » Le beau projet d’une comédie musicale associant des habitants tient lui aussi à un fil, comme une vie culturelle et sociale qui ne sait plus où donner de la fête : « Cela nous a rassurés de voir 250 personnes pour le lancement de notre programmation. On sent qu’il y a une attente. »

En voyant les gens affluer sur la pelouse germignoise, Françoise Ducourtioux sourit derrière son masque estampillé « P’tits Zaccros d’automne ». Pour cette édition hors normes, espérée unique, l’association a fait le pari de l’insouciance pour dissiper le spleen sanitaire et saisonnier : « On a choisi des petites formes légères, goûteuses. On a tous besoin de rire. »

Suite et faim

Après un premier week-end (19-20 septembre) via Germigny-sur-Loire, Varennes-Vauzelles, Fourchambault et Gimouille, les P’tits Zaccros d’automne visitent Saincaize-Meauce, Sermoise-sur-Loire (vendredi 25), Coulanges-lès-Nevers, Marzy, Pougues-les-Eaux (samedi 26) et Garchizy (dimanche 27) ; Challuy accueillera un spectacle dimanche 4 octobre. Le centre-ville de Nevers sera le théâtre du bouquet final, les 2, 3 et 4 octobre, avec une vingtaine de spectacles, jusqu’à la clôture, la sensuelle création Moon, in your black eyes, par la compagnie Giovanni Martinat.

Programme complet sur www.zaccros.org

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This