03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Le Centre scolaire Notre-Dame est un des établissements partenaires de l’opération Job en live, lancée au printemps par le Technicentre industriel SNCF et Nevers Agglomération. Pour les responsables de la filière professionnelle, l’initiative sensibilise les élèves, grâce à la vidéo, aux perspectives d’emploi offertes sur le territoire et souvent méconnues.

Le métier d’aménageur intérieur de wagon n’a presque plus de secret pour eux. Les élèves de Terminale MEI (Maintenance des équipements industriels) du Centre scolaire Notre-Dame suivent attentivement les explications d’un chef d’équipe du Technicentre industriel SNCF de Nevers, filmées en direct depuis une rame en pleine restauration et diffusées sur la chaîne Youtube de Nevers Agglomération.

L’établissement scolaire neversois est un fidèle de l’opération Job en live, initiée par le Technicentre avec l’appui de Nevers Agglomération pour mettre en lumière la riche palette de ses métiers et l’étendue de ses besoins en recrutement (près de 40 postes en CDI pour 2019). Pour Christophe Noguès, l’un des enseignants de la filière MEI, le recours à la vidéo est un atout : « Les élèves apprennent plus facilement par ce biais. Ils ont l’habitude d’utiliser des tablettes pour certains cours pédagogiques enregistrés. » Job en live offre un regard différent sur le Technicentre, loin d’être une « terra incognita » pour les lycéens de la rue des Montapins : « Sur les trois ans de leur cursus, ils ont 22 semaines de stage. Certains vont au Technicentre, avec lequel nous sommes naturellement en relation. Il fait partie des entreprises que nous visitons chaque année. »

Les élèves de Terminale MEI (Maintenance des équipements industriels) ont suivi Job en live sur la chaîne Youtube de Nevers Agglomération par vidéoprojecteur, sur leur smartphone ou sur une tablette.

Témoin de la session Job en live, Jean-Paul Verlinde, directeur du lycée professionnel, loue lui aussi l’initiative : « Nos élèves sont nés avec le numérique, ils regardent beaucoup de vidéos sur internet, alors leur présenter un métier par ce biais facilite les choses. C’est intéressant aussi pour notre établissement, car aller dans une entreprise présente parfois des problèmes logistiques. » L’opération a aussi la vertu de mettre à l’honneur des filières d’enseignement industriel qui n’ont pas toujours la cote auprès des adolescents : « Cette année, nous avons 9 élèves pour 12 places. C’est très variable d’une année sur l’autre. »

Par-delà la découverte des métiers, Job en live a la vertu, selon Jean-Paul Verlinde, de contrer l’a priori d’un marché local du travail apathique : « On entend toujours dire qu’il n’y a plus d’emplois sur Nevers. Avec Job en live, nos élèves voient qu’on recrute sur Nevers. Et c’est intéressant pour ceux qui ont envie de rester sur le territoire. Tous ne sont pas forcément très mobiles. »

La troisième et dernière session de Job en live au Technicentre aura lieu jeudi 16 mai, de 11 h à 12 h ; elle sera consacrée au métier de technicien bogie.

X