03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Depuis septembre et jusqu’en juin 2022, les jeunes Vauzelliens se frottent au jazz sauce hip-hop du quatuor bourguignon HI-H4T. L’originale et ambitieuse résidence artistique, portée par D’Jazz Nevers et la municipalité, circule entre établissements scolaires, école de musique et médiathèque, avec en point final une restitution des ateliers et un concert.

La timidité s’évapore en quelques minutes au-dessus des élèves de CP assis en arc de cercle. Le temps pour Yovan Girard, l’un des musiciens de HI-H4T, de présenter les secrets de son violon et d’évoquer la parentèle des instruments à cordes, avant de laisser le batteur Simon Valmort ébaucher les percussions corporelles en mariant chant et gestes

En 45 minutes passées à la vitesse du son, la première pierre d’un chantier au long cours est scellée dans l’école Romain-Rolland de Varennes-Vauzelles, l’une des étapes de la résidence artistique orchestrée par D’Jazz Nevers et la municipalité. Un « projet particulièrement original et ambitieux », savoure Roger Fontanel, directeur artistique de D’Jazz Nevers, à rebours des classiques « formats courts » des résidences : après son concert en forme de carte de visite au collège Henri-Wallon en septembre, le quatuor bourguignon HI-H4T pose ses valises à Varennes-Vauzelles, chaque mois ou presque, jusqu’en juin prochain.

Une petite centaine d’élèves de Romain-Rolland (CP et CM2), une classe de 6e et un groupe chant-chorale d’Henri-Wallon, mais aussi l’atelier jazz de l’école de musique, le centre social et la médiathèque seront initiés par HI-H4T aux charmes de la création musicale. Au (riche) programme, écriture de textes « slammables » avec les élèves de 6e, standards New Orleans, rap, hip-hop et « bodyrythm » pour le groupe chant-chorale, percussions corporelles pour les écoliers, compositions et arrangements à l’atelier jazz, conférence à la médiathèque, et d’autres actions en cours d’élaboration.

Le foisonnement créatif d’une année scolaire trouvera son apogée – et sa conclusion – le 9 juin, en première partie du concert d’adieu (ou d’au revoir) de HI-H4T, au Centre Gérard-Philipe. Impulsé par le service culturel de la Ville de Varennes-Vauzelles, le projet mûri pendant deux ans tombe à pic, pour le maire Olivier Sicot : « Nous sortons d’une période durant laquelle les gens ont souffert d’un manque de culture. Celle-ci est un bien de première nécessité. Sans elle, nous serions des sauvages. »

En immergeant des artistes au milieu des habitants, et notamment des plus jeunes, la résidence artistique dédramatise l’accès à la musique, à plus forte raison quand « l’esthétique » choisie (ici un jazz orienté hip-hop) entre en résonance avec leur univers. Ravi de renouer le partenariat avec « un acteur central de qualité sur l’agglomération et la Nièvre », Olivier Sicot regarde déjà au-delà du « bon moment » garanti du 9 juin : « Il y a une vraie appétence dans nos établissements scolaires pour ces moments de partage. Si D’Jazz est d’accord, nous nous donnons déjà rendez-vous pour l’année prochaine. »

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This