03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

La belle histoire continue. Le concours d’écriture Etrange Eire : contes et légendes ne s’est pas arrêté à la distribution des prix, en mars. Enluminés par l’illustratrice Virginie Rapiat, les textes lauréats sont devenus un recueil remis aux écoliers et collégiens fiers de voir leur exercice d’écriture transformé en objet de lecture.

Les CM1-CM2 de Parigny-les-Vaux.

Des premiers mots jetés en l’air au livre illustré, quelques mois à peine se sont écoulés. Pour les écoliers de Parigny-les-Vaux, les collégiens d’Henri-Wallon (Varennes-Vauzelles) et des Loges (Nevers), le concours d’écriture Etrange Eire : contes et légendes s’est déroulé comme un rêve. Remise des prix en musique à La Maison en mars, dodu bon d’achat de livres en librairie locale, et, en juin, rencontre avec Virginie Rapiat, qui avait été chargée par Nevers Agglomération de créer une illustration pour chacune des six histoires sélectionnées.

Venue avec les planches originales, l’illustratrice a raconté la genèse de chaque image, la technique employée, et même quelques recettes maison – comme la technique employée pour dessiner des cheveux. Attentifs, curieux, pertinents, les élèves ont savouré la rencontre avant la surprise finale, la remise à chacun d’entre eux d’un exemplaire du recueil (1) et une dédicace sur-mesure de Virginie Rapiat.

Pour les professeurs, l’expérience du concours a été plus que positive.

Isabelle Gacoing, institutrice des CM1-CM2 de Parigny-les-Vaux : « Les élèves ont été motivés par le principe du concours et par le fait qu’ils avaient conçu les personnages. Pourtant, ils sont assez peu lecteurs dans l’ensemble. Le projet leur a créé un bagage culturel qui les amènera vers d’autres lectures. Et cela leur laissera un beau souvenir : dans quelques années, quand ils retrouveront le livre, ils seront fiers de ce qu’ils ont fait. »

Vincent Ruiz, professeur de français au collège Henri-Wallon : « Tous les ans, je propose aux élèves de participer à des concours d’écriture. Cela leur permet de sortir un peu de la classe, ce n’est plus une commande du professeur. Seuls les volontaires participent. Ils se rendent compte qu’écrire est assez stimulant, cela améliore le niveau de leurs rédactions. Avec le thème des contes et légendes, ils se sont sentis plus libres. C’est plus dur de faire lire les élèves actuellement, à cause de la concurrence des écrans. Mais il y a toujours un phénomène de grands lecteurs. »

Maël Meur, coordinatrice (avec Jean-Yves Estivill) de l’Unité localisée d’inclusion scolaire (ULIS) du collège Les Loges : « C’est toujours intéressant de travailler sur des projets concrets. En plus, le projet a été mené en un mois, les élèves ont vu le résultat tout de suite. Ils ont du mal avec leur image, les relations avec les autres ne sont pas toujours faciles, alors gagner un concours, c’est valorisant. Même s’ils ont des problèmes de concentration, d’attention, ils sont reconnus. Et ils savent pourquoi ils apprennent. »

 

  1. Edité par Nevers Agglomération (organisateur du concours lors du festival La Nièvre rencontre l’Irlande), mis en pages par les éditions du Chemin de fer (Nolay) et imprimé par la Nouvelle imprimerie Laballery (Clamecy). Le recueil réunit les trois contes des établissements scolaires ainsi que les trois contes lauréats des catégories individuelles. Il est consultable et empruntable dans les médiathèques de l’Agglomération. Détails sur mediatheque.agglo.nevers.fr.

Les élèves du collège Henri-Wallon (Varennes-Vauzelles).

La classe ULIS du collège Les Loges (Nevers).

X