03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

On est un peu des ambassadeurs de la ville, de ses hôtels, de ses restaurants, etc.

J’étais en contact permanent avec la Chambre des métiers et de l’artisanat, via un groupe Whatsapp. J’en ai créé un pour l’association, ce qui me permettait de transmettre les informations au fur et à mesure. Il fallait que l’on se serre les coudes. 

Guillaume Beaunee

Artisan taxi , Taxi Beaunée G & président de l’association des Radio Taxis de Nevers

Président de l’association Radio Taxis de Nevers (16 adhérents), artisan taxi en gare de Nevers depuis 2009, Guillaume Beaunée a rongé son frein pendant le confinement. Une période difficile durant laquelle il a trouvé sa place au sein des Vitrines de Nevers et du Grand Nevers, au point de devenir, avec ses collègues, un ambassadeur du commerce local, dont les Taxis de Nevers assurent gratuitement la promotion aux flancs de leurs véhicules.

Guillaume Beaunee

Depuis quelques semaines, il y a de la lecture sur les portières des Radio Taxis de Nevers. Des encarts de publicité qui mettent à l’honneur des commerçants et artisans de la ville… et gratuitement. A l’origine de cette inédite campagne de communication solidaire, Guillaume Beaunée, président de l’association des Radio Taxis de Nevers, qui fédère 16 taxis locaux : « On est un peu des ambassadeurs de la ville, de ses hôtels, de ses restaurants, etc. C’est aussi un moyen pour nous de nous faire connaître. »

Si les artisans taxis neversois se sentent désormais intégrés à part entière au tissu commercial, c’est au confinement qu’ils le « doivent ». Comme si la crise sanitaro-économique sans précédent avait servi d’électrochoc et provoqué une prise de conscience – tous dans le même bateau : « On va désormais éviter les achats sur internet, pour faire travailler nos commerçants. J’espère que cette crise va remettre tout ça en ordre : la logique, c’est de consommer local. »

L’adhésion aux Vitrines de Nevers et du Grand Nevers, pendant le confinement, a tissé des liens entre deux mondes qui se côtoyaient sans vraiment se connaître : « On a proposé de faire des livraisons de courses à domicile, on emmenait les gens faire leurs courses. Et grâce aux Vitrines, nous avons pu obtenir des masques. Je crois vraiment que cette adhésion va nous aider à nous faire connaître, et va permettre aux commerçants de savoir comment on fonctionne. »

Durant le confinement, Guillaume Beaunée a été un des rares taxis de son association à continuer à tourner, même au ralenti : « On était trois ou quatre à assurer une présence en gare. En tant que président, je devais donner l’exemple. » Installé à Nevers depuis 2009, l’artisan a été un précieux relais d’information auprès de ses collègues : « J’étais en contact permanent avec la Chambre des métiers et de l’artisanat, via un groupe Whatsapp. J’en ai créé un pour l’association, ce qui me permettait de transmettre les informations au fur et à mesure. Il fallait que l’on se serre les coudes. »

Si mars a limité la casse grâce à un bon chiffre d’affaires pendant la première quinzaine, avril a été terrible : « Tout le transport médical s’est arrêté. Il y a eu jusqu’à 80 % de perte de chiffre d’affaires pour certains d’entre nous. C’était surtout dur pour les petits jeunes qui débutent. Moi, ces deux mois de confinement, c’est comme si j’avais pris l’équivalent de mes vacances annuelle. Alors en juillet et août, je serai au travail. Depuis mi-mai, l’activité remonte en puissance, le transport médical est bien reparti, il y a plus de trains, un peu plus de travail en ville, aussi. »

Dans l’atmosphère confinée d’un taxi, aussi spacieux soit-il, les gestes barrières sont un enjeu essentiel de la relation client… C’est pourquoi, fin mai, après d’usantes semaines de masques, Guillaume Beaunée a fait installer une paroi en plexiglas dans son taxi : « Les clients en sont contents, et moi je ne suis plus obligé de mettre le masque. » Les précautions sanitaires restent de mise, et le resteront aussi longtemps qu’il le faudra : « J’ai des lingettes et une bombe de désinfectant pour nettoyer mon véhicule après chaque course. »

Pin It on Pinterest

Share This
X