03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr

Face à l’ampleur du chantier, difficile d’imaginer que ces logements seront bientôt flambant neufs, prêts à être loués | © Nevers Agglomération.

Depuis son lancement fin 2015, l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain (OPAH RU) a permis de rénover 52 logements privés à Nevers et Fourchambault, grâce à d’importantes aides de l’Agence nationale de l’habitat et de Nevers Agglomération en partenariat avec les deux villes concernées. Gros plan sur un chantier en cours, rue Creuse à Nevers, dont la facture a été allégée de 40 % grâce à un dispositif encore trop méconnu.

Difficile d’imaginer que dans quelques mois les deux logements seront comme neufs et prêts à être loués. Le second étage du 13 rue Creuse semble avoir été bombardé, après être resté figé dans son jus pendant un demi-siècle. L’effondrement d’une partie de la charpente a rendu inhabitables les deux logis presque jumeaux de 58 m2 chacun.

Pour le jeune propriétaire, qui vit à Montpellier, et ses parents neversois, l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain (OPAH RU) contractualisée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et Nevers Agglomération est une aubaine tombée du ciel. La reconstruction de la charpente et la rénovation complète des deux logements ont bénéficié de 41 % de subvention, soit… 74 000 € sur 180 000 € TTC, dont 40 500 € de l’ANAH1 et 32 200 € de Nevers Agglomération.

Sans ces aides, le propriétaire aurait probablement limité les frais, colossaux, à la charpente, et laissé les deux T3 en l’état, dans l’attente de jours meilleurs. Le chantier de la rue Creuse illustre l’esprit de l’OPAH RU : lutter contre l’habitat indigne et rehausser l’offre locative. Depuis son lancement en 2015, elle a permis la rénovation de 52 logements privés (22 propriétaires occupants et 30 propriétaires bailleurs). Tous les logements qui ont été rénovés pour être mis sur le marché ont été loués ; pour bénéficier des aides de l’OPAH, les propriétaires s’engagent à appliquer des loyers conventionnés pendant 9 ans. Les logements réhabilités entre 2015 et fin 2018 ont engendré plus de 2,7 M€ de travaux, menés essentiellement par des entreprises du territoire. Rue Creuse, ce sont les sociétés Lutsen, Gallois, Ponsot et Miroiterie du Centre qui interviennent, sous la maîtrise d’oeuvre de Yann Loreau (Bat Info Studio à Châtillon-en-Bazois).

Pour mieux faire connaître l’OPAH RU et ses vertus aux propriétaires ou aux investisseurs, Nevers Agglomération, Nièvre Aménagement et Soliha 58 (qui accompagne gratuitement les porteurs de projet) souhaitent s’appuyer sur un réseau d’artisans relais. Ceux-ci peuvent s’informer à l’adresse ci-dessous sur le financement de l’OPAH, le public visé et le secteur concerné.

1. Dont 3 000 € de prime Habiter mieux, accordée par l’ANAH
au titre de la rénovation énergétique. Dans les T3 de la rue
Creuse, les travaux devraient apporter un gain énergétique
supérieur à 50 %.

Contact :

Local d’accueil de l’OPAH RU
13, avenue Pierre-Bérégovoy – Nevers
03 86 36 01 51 – opah.neversagglo@gmail.com

X