03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Le 34e D’Jazz Nevers Festival aura bien lieu, du 7 au 14 novembre. Dans le respect des contraintes sanitaires, uniquement dans la grande salle de La Maison et au Théâtre municipal. Mais il aura lieu. Son fondateur et directeur, Roger Fontanel, n’imaginait pas d’autre voie. Pour le public, pour les artistes, fragilisés par les effets en cascade du Covid-19. Détails à découvrir mardi 15 septembre, à 20 h, à La Maison.

Royaume de l’échange, de la rencontre, du contact, la culture subit de plein fouet la crise sanitaire déclenchée, depuis le début de l’année, par la pandémie de coronavirus. De confinement en déconfinement progressif, de report en annulation, de jauges réduites en versions raccourcies, le monde du spectacle vivant s’adapte et « compose », comme les autres pièces d’un puzzle social qui a volé en éclats en mars et se reforme, depuis mi-mai, dans la douleur et les tâtonnements.

Traditionnellement organisé en novembre, D’Jazz Nevers Festival ne se sent pas pour autant épargné par l’effet de souffle du cataclysme viral. La 34e édition, du 7 au 14 novembre, en portera les stigmates : « Les concerts auront lieu uniquement dans la grande salle (la salle Philippe-Genty, NDLR) de La Maison et au Théâtre municipal de Nevers », explique Roger Fontanel, fondateur et chef d’orchestre du festival. « Nous partons sur un scénario de jauges de 50 à 60 %. Et nous abandonnons les petites jauges. » La petite salle Lauberty, à La Maison, sera réservée aux concerts scolaires. Quant au petit auditorium Jean-Jaurès, voisin de la Médiathèque et du Conservatoire, il sera délaissé pour cette année.

« On aura une unité de temps et de lieu », veut positiver Roger Fontanel, qui sait déjà que cette édition n’aura pas le volume des précédentes. Mais le souffle vital, lui, demeure : « C’était impossible que le festival n’ait pas lieu, qu’il n’y ait rien. Nous ne voulions pas pénaliser le public et les artistes. La programmation était ficelée, alors nous avons un contrat moral avec les artistes. L’essentiel du festival sera présent en novembre. »

La question de la présence des musiciens américains devait être tranchée « fin août », en fonction de l’évolution de la pandémie aux Etats-Unis. La programmation sera révélée mardi 15 septembre, à 20 h, à La Maison, et simultanément sur la page Facebook de l’association D’Jazz Nevers. Optimiste, le communiqué de presse l’annonce : « Sauf dispositions contraires, la scène jazz internationale sera au rendez-vous de ce 34e anniversaire. Du solo à la grande formation, de la pure tradition du jazz aux projets les plus avant-gardistes, sans oublier les projections, exposition, rencontres. »

Créateur du Centre régional du jazz, qui fête ses 20 ans cette année (article à suivre prochainement), vigie de la scène jazz en France et à l’étranger, Roger Fontanel voit les effets de la crise sanitaire et économique : « L’impact du Covid est important sur l’économie du jazz, qui est relativement fragile. Mais c’est tout le monde de la culture qui a besoin d’un plan de relance. La crise va créer davantage de précarité chez les artistes et les petites structures, et cela va forcément interroger les politiques publiques, l’Etat, les collectivités, sur leur nécessaire accompagnement. »

L’association D’Jazz Nevers, qui organise également la Saison D’Jazz Nevers Nièvre dans la foulée du festival, de décembre à mai, a subi au printemps les répercussions de la pandémie : « On a dû reporter sept concerts et trois actions culturelles, mais en faisant en sorte que les techniciens et les musiciens puissent être rémunérés. C’est aussi pour cela qu’il fallait que le festival ait lieu. Il a une mission de service public, il permet que les artistes qui créent et inventent puissent se produire devant un public. »

Présentation mardi 15 septembre à 20 h (et non 18 h 30 comme initialement annoncé), à La Maison. Soirée gratuite, sans réservation. Rendez-vous à partir de 19 h.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This