03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Ces 14e Balades dans l’agglo – organisées du 1er au 7 juillet dans les 13 communes de l’agglomération –  sont un avant-goût depuis 14 ans du week-end des arts de la rue à Nevers. Une fois encore, la programmation aura sans aucun doute su attiser la gourmandise des plus jeunes pour le spectacle vivant. Sur les 9 spectacles proposés, la plupart  étaient adaptés au jeune public. Retour sur deux spectacles : « Des pieds et des mains » de la compagnie NI dès 5 ans et « Bête beurk » de la Cie Monde à part, dès 6 ans.

 

Salle Polyvalente de Challuy, mercredi 14h30, Compagnie NI, spectacle des pieds et des mains

Malheureusement, c’est ce jour-là que la météo a décidé de changer de ton ; après une semaine de canicule, c’est l’orage qui guette et de petites gouttes juste avant la représentation obligent l’équipe d’Alarue  à déplacer le spectacle de la cour de l’école à la salle polyvalente. Pas de panique, forte de son expérience, le caprice météorologique avait été anticipé par l’association et la salle était prête à accueillir les habitants venus en nombre ainsi que les enfants de l’accueil de loisir. Et à 14h30 tapantes, Léon, un drôle d’hurluberlu aux mains et aux pieds, eux aussi capricieux, entraînait un spectateur sur la scène pour lire les recommandations d’usage (extinction du téléphone portable etc…). A partir de ce moment là, Léon a emporté  petits et grands dans un spectacle drôle, sans répit, mené par ce personnage au langage surprenant, mélangeant onomatopées au « verlan » et à d’autres langages existants (ou pas !). Passant du ukulélé, aux acrobaties, à la danse de claquettes, ce fut 45 minutes de rires, de fous rires et de sourires.

 

 

 

Parc du docteur Faucher, Fourchambault, jeudi, 14h, Compagnie Monde à part, spectacle Bête beurk

Sur l’herbe du Parc du docteur Faucher, l’installation est simple : deux artistes, une guitare, une enceinte… et c’est avec ce simple matériel que le musicien et le comédien ont transporté le public et notamment les nombreux écoliers présents dans une balade poétique, comique, un vrai rêve éveillé. Mis en condition par l’ambiance sonore donnée par le guitariste le public s’est laissé emporter dans deux mondes, l’un parfait, l’autre horrible, à l’époque où la terre était plate, « plate comme une galette » avec une Face A qui serait rose bonbon et une Face B, noire comme un cauchemar hanté par la bête beurk. Entre des thèmes sérieux sur l’environnement, la solidarité, l’exclusion et la délation, des anecdotes qui ne parlent qu’aux « vieux de plus de 35 ans » et de l’humour à foison, le public, de tout âge, venu en masse s’est laissé entraîner dans cette promenade avec délectation.

Un spectacle que vous pourrez voir ou revoir samedi et dimanche à 11h à l’école André Cloix à Nevers.

X