03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Jeudi 14 novembre, à 15 h 30, le thinktank du Centre scolaire Notre-Dame met la cybersécurité et son revers, la cybercriminalité, au menu de sa conférence annuelle. Entourés de spécialistes (officier de gendarmerie, chef d’entreprise, cadre de Google France), les lycéens neversois animeront les débats et muscleront leur aisance à l’oral.

Nouvelle présidente du thinktank Notre Dame, succédant au brillant bretteur Corentin Luce parti faire fructifier son éloquence à Sciences Po Paris, Clélia du Bourg de Bozas illustre les vertus du thinktank du Centre scolaire Notre-Dame (CSND). L’adolescente intimidée de l’automne 2018 est devenue une oratrice volubile qui mène sans stress apparent la présentation de la conférence annuelle de ce club conçu pour donner aux lycéens une assurance à l’oral et une ouverture sur le monde.

Après l’intelligence artificielle et l’influence des médias, le thinktank de l’établissement privé se penche sur un autre thème ambitieux, la cybersécurité, jeudi 14 novembre,
à 15h30
. L’originalité du concept en milieu lycéen séduit et attire désormais des têtes d’affiche : l’an dernier, la salle des Eduens était comble pour écouter les éditorialistes Christophe Barbier et Bernard Lecomte. Cette année, la salle de conférence du lycée professionnel (118, rue des Montapins) devrait être elle aussi copieusement garnie pour la venue de Benoît Tabaka, directeur des relations institutionnelles et des politiques publiques de Google France. Autour de lui, l’officier de gendarmerie Yvan Koronkiewicz (cellule d’identification criminelle et numérique) et le chef d’entreprise Cédric Delbet (Intégrale Drone) alimenteront la réflexion sur la dualité cybersécurité/cybercriminalité dont l’actualité enrichit la chronique chaque jour ou presque.

Côté thinktank, la nouvelle promotion sera à l’œuvre pour présenter chaque intervenant mais aussi évoquer la médecine prédictive et son paradigme « mieux vaut prédire que guérir »… en anglais. Aux côtés de Clélia du Bourg de Bozas, l’élève de 2nde Tristan Pain et ses aînés de 1ère Capucine Paponneau, Julien Vigara, Samuel Charpentier et Guilhem Terrier s’exerceront ainsi à la prise de parole en public. Une façon de se préparer aux oraux du bac et aux épreuves ultérieures, au même titre que les rencontres avec les chefs d’entreprise du Club partenaires lancé avec succès (160 membres) par le CSND.

Le thinktank prépare également, pour le printemps 2020, une manifestation autour de la question – très sujet du bac – « la culture est-elle une réponse ? ». Salon littéraire, conférence sur le théâtre et débat sur le patrimoine devraient être au programme.

X