03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

La vie de Rémy Lavaut a changé quand une marionnette s’est éveillée entre ses mains ; il avait 14 ans. Près d’un demi-siècle plus tard, l’artiste neversois s’est bâti une famille de 300 marionnettes qu’il expose en spectacles et dans son Petit monde, un musée ouvert à Varennes-Vauzelles pour conjurer la crise sanitaire.

Son « Petit monde » est une famille nombreuse que vient de rejoindre Philibert, un imposant dragon né dans l’atelier indissociable du musée. A bientôt 60 ans, Rémy Lavaut continue d’enrichir la fratrie de Jonathan, sa première marionnette, « un clown », né il y a plus de 40 ans : « J’expose 300 marionnettes, toutes faites maison », explique-t-il dans l’ancien entrepôt de matériel sanitaire de la rue Jeanne-Labourbe transformé en musée à cause de (ou grâce à) la crise sanitaire qui a tari le flux de la soixantaine de spectacles par an. Son association Le Petit monde de Rémy, créée en juin 2019, a ouvert le musée fin mai dernier.

« On stockait toutes nos marionnettes ici. Au début, on voulait faire une exposition, et finalement on s’est dit « pourquoi ne pas faire un musée ? ». C’est un moyen de faire découvrir l’art de la marionnette, de proposer des ateliers pour les enfants », raconte Rémy Lavaut. Avec l’espoir de susciter dans le jeune public l’éblouissement qu’il a connu à 14 ans quand pour la première fois ses mains ont saisi une marionnette : « C’est Marc Anthéor, qui faisait des spectacles avec mon frère aîné, Jean-Marc, qui me l’a offerte. Avoir un personnage au bout des mains et lui donner la vie, j’ai trouvé ça merveilleux. D’ailleurs, chaque marionnette a un prénom, et j’aime à penser que ce sont de véritables acteurs. »

Parallèlement à son métier de directeur de village vacances, Rémy Lavaut a ainsi mené une carrière de marionnettiste, mais aussi de ventriloque, dont il n’envisage pas de couper le fil : « Je travaille beaucoup avec les scolaires, les comités des fêtes, les mairies. Dans chaque spectacle, il y a 35 à 40 marionnettes, en sept ou huit tableaux. Et je change le spectacle tous les deux ans. » Son univers n’a pas de frontières, des bateliers de Loire à Goldorak, de Michael Jackson à la Reine des neiges… Le charme millénaire de la marionnette opère, invariablement, quelle que soit la concurrence des jouets « high tech » ou des écrans : « Le courant passe toujours. Chaque spectacle est très musical, alors l’engouement est immédiat. Jusqu’à 12 ans, les enfants se prennent au jeu. La marionnette est un fabuleux moyen de transmettre un message, et la magie continue à fonctionner. Quand je vois les enfants frapper dans leurs mains, chanter, participer, que je vois leurs yeux s’écarquiller, c’est le plus beau des remerciements. »

Le Petit monde de Rémy, 1 rue Jeanne-Labourbe à Varennes-Vauzelles.

03 86 21 99 28 ou 06 89 36 27 23. Page Facebook Le Petit monde de Rémy

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This