03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Le développement de mobilités alternatives sur l’agglomération de Nevers connaît une nouvelle avancée avec l’arrivée de Locigo, un service d’autopartage créé par une jeune société cosnoise, LC Reprog. Dès le 6 décembre, six véhicules seront accessibles à Nevers et Cosne-sur-Loire, jour et nuit, grâce à une application pour smartphones.

Louer une voiture à toute heure du jour et de la nuit pour un usage ponctuel, de quelques minutes ou quelques heures, comme on le fait d’un deux-roues, tel est le service qui sera disponible à Nevers et à Cosne-sur-Loire, à partir du 6 décembre. Spécialisée dans la reprogrammation de moteurs pour les convertir à l’éthanol, la société cosnoise LC Reprog a mis en place cette nouvelle offre d’autopartage, Locigo, destinée aux personnes n’ayant pas de véhicule personnel mais aussi aux usagers d’autres modes de transport, le train et l’avion, souhaitant louer une voiture à leur arrivée en gare ou à l’aéroport.

Voilà pourquoi les Toyota Yaris hybrides de Locigo seront installées devant les gares et aéroports de Cosne et de Nevers, ainsi qu’en centre-ville (1). Le service a été officiellement présenté, le 26 novembre, lors de la signature d’une convention d’occupation du domaine public avec Nevers Agglomération et la communauté de communes Cœur de Loire, deux intercommunalités engagées dans un partenariat de développement économique.

Le couple de cogérants de LC Reprog, Loïc Ciot et Delphine Aufèvre, a commencé à réfléchir à ce service il y a deux ans et demi. Le déploiement, retardé par la crise sanitaire, se veut prudent : « Nous ferons un premier bilan dans un an », explique Delphine Aufèvre. Entre l’achat de six voitures et la conception de l’application pour smartphones, l’investissement s’élève à 150 000 € : « Pour que Locigo soit viable, il faut que chaque voiture soit utilisée au moins trois heures par jour et fasse au moins 30 km. »

Pour y parvenir, l’usage de Locigo est aussi pratique et souple que possible. Passé l’inscription via le site www.locigo.fr ou l’application (le dossier est validé en moins de 24 heures) et le choix de la formule avec ou sans abonnement, le client peut réserver sa voiture, qu’il démarrera grâce à son smartphone. L’assurance et le carburant sont compris dans le service, et le véhicule doit être redéposé à son point de départ.

Si Locigo trouve son public, LC Reprog envisage d’étendre le déploiement sur d’autres emplacements de Cosne et de Nevers, à d’autres communes en périphérie « pour promouvoir la mobilité ». Déjà adopté par de grandes villes, l’autopartage a un avenir en ville médiane, selon Denis Thuriot, maire de Nevers et président de Nevers Agglomération : « La nouvelle génération est intéressée par le passage de la possession à l’utilisation d’un service. Une voiture, c’est un budget de 5 000 € par an, d’après l’Ademe. Avec l’autopartage, on ne paie que ce que l’on consomme. Une voiture en autopartage, c’est six à huit voitures de particulier en moins sur les routes. Et cela réduit les problèmes de stationnement. » Sans oublier d’autres avantages sociaux : « Cela peut permettre de se rendre à un entretien d’embauche, et donc faciliter l’insertion. »

  1. Place de Bad-Ems à Cosne et place de la Résistance à Nevers.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This