03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

 

Fin 2019, Pierre et Thierry Barbin ont rouvert le bar Le Varennes, dans la zone commerciale de la place de la République, à Varennes-Vauzelles. Père et fils ne manquent ni d’envie ni d’énergie pour redonner son lustre à un lieu fermé pendant 18 mois et idéalement placé en plein cœur de la ville. La longue parenthèse Covid n’a pas refroidi leur enthousiasme.

Nevers Agglomération soutient ses artisans et commerçants

Pierre et Thierry Barbin
Père & Fils

Une touche d’ambiance rugby qui rehausse un « esprit de famille »

Bar Le Varennes

La banda Azur et Or qui « ambiance » le Pré-Fleuri les jours de match de l’USON Nevers Rugby a fait trembler les parois de la galerie marchande, samedi 6 juin. Histoire de fêter dans l’allégresse la réouverture totale du bar Le Varennes, quelques jours plus tôt, après six semaines de fermeture pour confinement puis une reprise matinale dès le 11 mai.

Comme pour beaucoup de commerces, la pandémie a infligé un arrêt buffet au café repris par Pierre Barbin et son père Thierry, deux Vauzelliens pur jus qui se sont associés pour faire revivre un établissement resté fermé pendant 18 mois. Exprimée avec énergie sur les réseaux sociaux, la motivation des gérants n’est pas entamée par ce coup du sort ; au contraire, pour combler le manque d’activité de cette pause forcée, ils ont ajouté l’ouverture du lundi à un rythme quotidien déjà soutenu (de 7 h 15 à 19 h 30 non-stop).

« La base, c’est l’accueil et un esprit familial », expliquaient-ils en chœur et avec ferveur, quelques jours avant un confinement alors absent de l’horizon. « On a toujours connu ce café, il a toujours fonctionné. C’est un lieu de rencontre, de vie. Les gens en ont besoin. » Depuis la réouverture du Varennes, en novembre 2019, après deux mois de travaux pour « tout refaire et mettre (leur) patte », Pierre et Thierry Barbin ont vu la clientèle leur donner raison : « On a toutes les catégories d’âge. Les gens se sentent bien ici. Comme chez eux. On est au cœur de la ville, il y a le foyer des anciens qui n’est pas loin, des services… »

Portrait Pierre et Thierry BarbinLes jours de match de l’USON Nevers Rugby, Le Varennes s’animait – jusqu’au confinement – de soirées à thème qui rassemblaient « 60 à 80 personnes ». Une touche d’ambiance rugby qui rehausse un « esprit de famille » ardemment travaillé par les gérants. Dans un coin de leur tête palpite l’envie de réveiller l’âge d’or du Varennes, celui de ses premiers propriétaires, M. et Mme Duperrat. L’âge d’or, aussi, du centre commercial de la place de la République, dont la revitalisation est un chantier au long cours. Comme beaucoup d’habitants de ce cœur discret de Varennes-Vauzelles, Pierre et Thierry Barbin souhaitent la réouverture de l’épicerie, grande absente de la galerie marchande, « ou d’un petit marché couvert ».

Pin It on Pinterest

Share This
X