03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Mettre la complexité scientifique à hauteur d’écoliers, telle est l’ambition qui anime la Fête des sciences, à l’échelle nationale, et sa déclinaison neversoise, le Village des sciences. La 18e édition a fait jaillir « l’émotion de la découverte » entre les mains de centaines d’écoliers et des collégiens des Loges, avant de faire le show place de la Résistance pour le grand public.

De land art en musique de plein air, de mini-robots en animaux naturalisés, le parc et le château des Loges se sont transformés en parcours d’aventures pour 560 écoliers de Nevers, Fourchambault, Varennes-Vauzelles et Magny-Cours, à l’occasion du 18e Village des Sciences, orchestré par l’association Medio Sciences Environnement et ses partenaires (1), du 5 au 9 octobre.

Thème de cette édition, qui coïncide avec les 30 ans de la Fête de la science, « l’émotion de la découverte » a irrigué les quinze ateliers déployés dans le château, son parc, et le collège des Loges, avant de se transporter en plein cœur de Nevers, place de la Résistance, pour sa conclusion grand public.

« Le contexte sanitaire n’a pas freiné les écoles. Toutes sont venues », se réjouit Erwan Gallée, responsable des activités scientifiques et techniques de Medio Sciences Environnement. « Nous avons même dû refuser des classes ; les ateliers pour les maternelles sont toujours très demandés. Nous avons mis l’accent sur les découvertes et les apprentissages qui peuvent se faire dans la nature. Cette année, pour la première fois, nous avons également proposé des ateliers pour les collégiens des Loges, ainsi qu’une rencontre avec le maître de conférences de l’ISAT qui animait l’atelier sur les objets naturellement volants. »

De la petite section au CM2, 31 classes ont littéralement touché aux sciences sans le savoir : « Tous les ateliers sont participatifs. On voit même les parents accompagnateurs être très motivés et attentifs à ces ateliers. » La preuve que l’objectif est atteint : « Nous voulons montrer que les sciences sont à la portée de tout le monde, qu’il suffit d’être curieux, de douter. Les sciences se font tout le temps, et pour tout le monde. »

Transformer l’étincelle de l’émotion en brasier de la vocation est un autre défi, pour lequel le Village des sciences n’a pas de recul mais s’attache à créer les conditions favorables. En demandant par exemple à un chercheur de raconter son parcours pour « démythifier » l’Everest de l’orientation : « Ce n’est pas parce qu’on n’est pas « bon » à l’école qu’on ne pourra pas contribuer plus tard à la science. »

Parc d’attractions pour écoliers, le Village des sciences est aussi un terrain d’aventures pédagogique pour les 35 élèves de 1ère année de l’INSPE (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation) de Nevers, qui se sont vus confier la conception et l’animation de plusieurs ateliers. Une autre émotion de la découverte pour ces étudiants qui se destinent à l’enseignement.

  1. L’INSPE, le collège des Loges, Canopé, le Laboratoire Drive (ISAT), Nevers Agglomération, la Cuisine des saveurs, Instant Nature, PEP 58, la médiathèque Jean-Jaurès, Lire et faire lire.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This