03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Depuis dix ans, l’association nationale Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise (EGEE) est présente dans la Nièvre aux côtés des apprentis ou des demandeurs d’emploi, pour favoriser leur intégration dans le marché du travail. D’anciens cadres ou dirigeants apportent bénévolement leur expertise des rouages de l’embauche, de job dating en simulation d’entretien, et accompagnent les entreprises dans les étapes les plus délicates de leur vie – la naissance et la difficulté.

Immeuble CCI de la Nièvre,
place Carnot
BP 438
58004 Nevers Cedex
Contact : 06 08 67 15 89

bour58@egee.asso.fr

www.egee.asso.fr

egee.asso

associationegee

egee-asso

EGEE en chiffres

70 000 jeunes suivis en 2018
11 000 demandeurs d’emploi accompagnés
19 000 entrepreneurs conseillés
Près de 10 M€ de valorisation du bénévolat de ses conseillers

Créée il y a plus de 30 ans, l’association est reconnue d’utilité publique et agréée par le ministère de l’Education nationale.

En 2019, la section nivernaise de l’association EGEE (Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise) a atteint le cap de ses dix ans d’existence. Sans avoir le loisir de célébrer cet anniversaire. Et pour cause : ses onze conseillers ont consacré l’essentiel de leur temps à l’accompagnement d’apprentis, de demandeurs d’emploi et d’entreprises. Singularité d’EGEE, le bénévolat est la colonne vertébrale de cet accompagnement : « Pour entrer dans l’association, il faut être retraité et bénévole », expliquent Michèle Corbier, conseillère, et Alain Robert, délégué départemental adjoint pour la Nièvre et l’Yonne.

Le temps libre et l’altruisme ne sont pas les seules caractéristiques d’un conseiller EGEE ; il faut être aussi, voire surtout, expert : « Nous sommes tous d’anciens cadres ou dirigeants d’entreprise. » Une expérience des arcanes du monde du travail que ces bénévoles partagent volontiers avec les apprentis de tous niveaux, « du CAP à l’ingénieur », essentiellement à l’Institut supérieur de l’automobile et des transports (ISAT) ou au Pôle formation 58-89 (industrie), « mais aussi dans d’autres établissements ».

Job dating, structuration du CV, simulation d’entretiens d’embauche : les conseillers d’EGEE décodent ces étapes clés du recrutement. « Réussir un entretien d’embauche, ce n’est pas évident », soulignent les deux porte-parole de la section nivernaise. « On aide aussi les étudiants dans leurs demandes de stage, et on est très présents dans les entreprises où ils sont en apprentissage, ce qui nous fait voyager dans toute la France. »

D’où la nécessité de recruter de nouveaux conseillers autour d’un « bon noyau » qui ne limite pas ses missions à l’accompagnement des étudiants : « Nous sommes aussi présents dans plusieurs centres sociaux, pour expliquer aux demandeurs d’emploi ce qu’est le monde de l’entreprise. » Un monde qui représente le second versant de l’activité d’EGEE, au service des entrepreneurs : « Nous les accompagnons au moment de la création de l’entreprise, mais aussi quand celle-ci est en difficulté. Ce qui est dommage, c’est qu’on nous appelle souvent trop tard. »

Dans la Nièvre, les conseillers épaulent en moyenne une vingtaine d’entreprises par an. Un nombre insuffisant, regrettent Michèle Corbier et Alain Robert : « Les entreprises du département ne nous connaissent pas assez. »

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This