03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Deux mois après sa prise de fonction, Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de la Côte-d’Or, a effectué son premier voyage officiel dans la Nièvre, lundi 19 octobre. Son étape neversoise l’a conduit sur le site Cobalt puis en d’autres points de la ville (Forum Saint-Arigle, Centre-Expo et stade de la Baratte) pour lesquels Nevers Agglomération et la Ville de Nevers projettent d’importants travaux avec l’aide espérée de l’Etat.

Entre un déjeuner républicain en préfecture et un trajet jusqu’à Château-Chinon pour poser la première pierre de la future Cité muséale, Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de la Côte-d’Or, a visité au pas de charge une partie du site Cobalt (ex-caserne Pittié), en compagnie de Denis Thuriot, maire de Nevers et président de Nevers Agglomération, et de Sylvie Houspic, préfète de la Nièvre.

Pour sa découverte de la Nièvre et de Nevers, deux mois à peine après son arrivée en préfecture de Région, Fabien Sudry a pu mesurer les avancées du territoire en matière d’enseignement supérieur, avec le Campus connecté, ouvert en 2019 dans le cadre d’une expérimentation ministérielle, puis le Parcours d’accès spécifique santé (Pass), qui a accueilli en septembre sa première promotion.

Manifestement impressionné par la qualité des infrastructures novatrices mises à disposition des étudiants, le préfet de Région a prolongé cette visite sur le thème de l’innovation en visitant le Village by CA, accélérateur de start-up implanté par le Crédit agricole fin 2018 – une première en ville médiane. Après la présentation effectuée par Luc Meunier, « maire » du Village, Fabien Sudry a écouté Etienne Rosenstiehl, directeur général de Gutenberg & Co, « pitcher » l’innovation de sa start-up, le robot-imprimeur Gutenberg One, capable de transformer un paquet de feuilles vierges en un « vrai » livre en cinq minutes, dans une gare, un aéroport, une librairie ou une bibliothèque, etc.

Fin du chapitre Cobalt, direction le centre-ville pour le cortège officiel, le temps de passer à proximité  du bâtiment de l’ex-Forum, dans le quartier Saint-Arigle, que la municipalité souhaite arracher à son sort de friche commerciale grâce au programme national Action Cœur de Ville, dont Nevers fut l’un des pionniers. Ultime volet du triptyque neversois, le quartier des Courlis a permis au préfet de parcourir les halls de Centre-Expo, « monument » municipal usé par le temps qui devrait être confié à Nevers Agglomération pour une réhabilitation en profondeur dont le coût, inévitablement élevé, est en cours d’estimation par les services communautaires : « Cette réhabilitation sera une des priorités de Nevers Agglomération », a souligné Denis Thuriot.

Autre projet d’ampleur, la rénovation de l’imposant stade de la Baratte, haut lieu de l’athlétisme, du football, du tennis de table et d’autres disciplines, fait partie des dossiers pour le financement desquels la Ville et l’Agglomération espèrent le soutien de l’Etat. Des chantiers qui s’élèveront à plusieurs millions d’euros (au moins dix sans doute pour le seul Centre-Expo) et irrigueront une économie nivernaise fragilisée, comme partout ailleurs, par l’interminable crise sanitaire.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This