03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Reconfinement : des commerçants se lancent dans le téléachat

Fermés pour reconfinement, plusieurs commerçants du centre-ville de Nevers ont trouvé une parade originale en proposant un téléachat en direct sur Facebook, dans chaque boutique, matin et soir, dans le respect des gestes barrières. La dynamique collective, qui donne un autre souffle à la relation client et au moral des troupes, a réuni en quelques jours une dizaine de commerçants. Des rires à profusion, de la bonne hum

Des rires à profusion, de la bonne humeur à revendre et des sourires derrière les masques : fermée au public depuis le 30 octobre pour cause de reconfinement, la boutique Les Temps dansent n’avait rien de lugubre, mardi 3 novembre. Et pour cause, le magasin de Germaine Defresne inaugurait, de 10 à 11 h, un Facebook live d’un genre nouveau, un téléachat à plusieurs mains dans lequel des collègues commerçants se répartissent les rôles – vidéaste animateur, mannequin, interface avec les spectateurs.

Jusqu’à la fin de la semaine, ce sont déjà neuf commerces qui accueillent, à tour de rôle, matin et soir (voir programme ci-dessous), ce téléachat qui insuffle un peu de vie et de légèreté derrière des vitrines frappées du sceau de la « non essentialité ». Et d’autres devraient rapidement rejoindre le mouvement initié par Germaine Defresne et Laurent Nourry, gérant de Geox LPB Woman et bateleur « bellemaresque » du premier live : « Germaine faisait déjà des Facebook live, et je lui ai proposé que l’on se mette à plusieurs pour les faire, puisque nos magasins étaient fermés. C’est plus pratique pour présenter les objets, et c’est plus drôle de le faire ensemble. »

Vivante et interactive, la formule prend en compte les retours des spectateurs et applique déjà ses premières retouches : « On était partis sur une heure de live mais on va faire plus court, et plutôt que faire un tour complet du magasin, on va cibler. Et puis on va proposer des cadeaux, des remises, comme le vrai téléachat. Le but, aussi, c’est que tous nos magasins diffusent le live en même temps, comme ça les habitués des uns peuvent découvrir ce qui se fait chez les autres. »

L’initiative illustre ainsi un état d’esprit « solidaire » particulièrement précieux dans une époque périlleuse pour le commerce de centre-ville : « On se serre les coudes et on n’a pas envie de rester tout seul dans notre coin. Le premier confinement a incité beaucoup de commerçants à se digitaliser, et même si on n’est pas tous dans une optique de faire de la vente en ligne, c’est aussi une façon de montrer qu’il se passe des choses chez nous. »

Si ce retour à la case confinement suscite moins d’unanimité dans l’opinion publique qu’en mars, Laurent Nourry tempère : « Ce qui m’inquiète, c’est qu’on ne parle plus du tout des soignants. Au printemps, tout le monde les applaudissait à 20 heures, mais là, rien, comme si chacun s’était recentré sur son nombril. N’oublions pas que si on confine, c’est pour sauver des vies et pour éviter au personnel de santé de se prendre une grosse claque. Nous, on n’est pas contre le confinement, on voit bien qu’on a mis des choses en place dans nos commerces mais que le virus est quand même là. »

 

Veronique Beaudey - Dessous Chics

Prochains lives
(à suivre sur les pages Facebook des commerçants) :

  • mardi 3 à 17 h, Au Dé à coudre ;
  • mercredi 4 à 10 h, Jean de la lune ; à 17 h, Geox LPB Woman ;
  • jeudi 5 à 10 h, Barsse ; à 17 h, Marino ;
  • vendredi 6 à 10 h, Multisacs ; à 17 h, Dessous Chics.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This