03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

La Semaine Européenne de la Mobilité (SEM) s’est tenue du 16 au 23 septembre dernier. A cette occasion, Nevers Agglomération a organisé plusieurs actions, parmi lesquelles un challenge interentreprises « au boulot à vélo ». Ce mercredi 7 octobre, Denis Thuriot, Président de Nevers Agglomération et Olivier Sicot Vice-Président en charge de la mobilité ont remis leurs trophées aux lauréats de ce challenge.

9 entreprises et administrations se sont inscrites à ce challenge qui consistait à utiliser son vélo le plus possible, « laisser de coté la voiture et pédaler au grand air » était le leitmotiv de cette opération. Pour la partie individuelle, 98 cyclistes ont participé et ont sillonné le bitume de nos routes à vélo. Le Technicentre Industriel SNCF de Nevers s’est imposé en distance cumulée avec 908km parcourus, le collèges des Loges est quand à lui lauréat du prix de la plus forte mobilisation avec 21,5% de ses employés engagés. Côté individuel Flavien Mouche du Technicentre Industriel SNCF de Nevers a reçu un vélo électrique de la part de Nevers Agglomération, récompense légitime pour ses 112 points obtenus à parcourir les routes qui le mène quotidiennement d’Imphy à Varennes-Vauzelles.

Pour la SEM Nevers Agglomération au travers des actions menées comme la bourse au vélo, l’atelier d’autoréparation, l’atelier prévention routière ou les différentes tables rondes, a rappelé son objectif ambitieux et vertueux, de faire adhérer le plus de concitoyens aux mobilités douces. Si le vélo en est un parfait exemple, les mobilités douces se déclinent sous bien d’autres formes à l’échelle de notre agglomération. Les Geebee s’inscrivent de plus en plus dans le paysage, les vélos Bik’air en libre service ce sont durablement implantés avec le déploiement de 100 véhicules, des passages piétons intelligents vont prochainement voir le jour… l’accent est dorénavant mis sur les déplacements respectueux de l’environnement et propices au développement durable.

Denis Thuriot n’a pas manqué de rappeler que « repenser la mobilité, c’est aussi favoriser la sécurité d’un environnement multimodal partagé par tous les utilisateurs », le développement des mobilités douces doit se faire dans un esprit de respect mutuel entre les utilisateurs de l’espace public.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This