03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Depuis 8 jours et jusqu’au 13 juillet, des visiteurs inhabituels ont posé leurs ordinateurs, fers à soudés et autres circuits électroniques dans les locaux de l’ancienne faïencerie Montagnon. Ce sont les participants – artistes, doctorants, étudiants, ingénieurs – arrivés de France, du Canada, des Etats -Unis pour la School Nevers. Rencontre sur place avec Benjamin, Dasha et Paul pour voir à quoi ressemble cette rencontre qui allie arts, technologies et environnement.

En arrivant dans les immenses locaux, l’ambiance est studieuse et connectée. Une sorte de pied de nez ironique à l’histoire du bâtiment, ancré dans la culture neversoise depuis 1648. Et pourtant, cet édifice qui a été pendant de nombreuses années le berceau de la fabrication traditionnelle et artisanale de la faïence, est parfaitement adapté pour accueillir ce rassemblement ancré dans la modernité.

Benjamin Gaulon, l’un des organisateurs, semble très satisfait des premiers jours de « son » école. Une fois l’effervescence et l’inquiétude des débuts passée, « une sorte de routine s’installe » et il peut se laisser aller à mesurer la réussite de l’organisation et de son déroulement.  « Tous les matins, les étudiants participent à un workshop avec un ou deux intervenant. Initialement l’après-midi n’était pas précisément défini. C’est presque naturellement que 3 groupes se sont répartis sur des ateliers, des « studios » : les uns travaillent sur la préparation d’une publication type fanzine, les autres sur un aspect plus immatériel, c’est-à-dire sur la programmation en code et les réseaux et les autres sur la préparation de l’exposition NØ art dont le vernissage aura lieu à la fin des quinze jours, le samedi 13 juillet à Ravisius Textor ». La summer school semble avoir été pensée dans les moindres détails afin bien sûr que les élèves en tire de nouvelles connaissances, mais c’est également une richesse humaine qu’ils y trouvent. Paul, étudiant pour l’occasion, enseignant-chercheur à Dublin le reste du temps le souligne « la qualité est indéniable, le nombre de participants et leur nationalité l’illustrent ! C’est exceptionnel d’avoir des élèves et des intervenants d’une valeur aussi exceptionnelle sur ce sujet. Il y a une vraie émulation entre tous. »

Et cette humanité c’est aussi un pari qui semble réussi pour Benjamin Gaulon, qui a pensé aux moindres détails afin que cette première tentative soit d’une part réussie et d’autre part en accord avec la philosophie de la NØ school. « Des mallettes d’accueil ont été distribuées à chaque participant avec fer à souder et gobelet réutilisable, hébergement et restauration du petit déjeuner au dîner, en tenant compte des goûts végétariens, vegans ou classiques de chacun en privilégiant les produits locaux. Les logements sont tous situés en centre-ville, les déplacements en voiture sont évités au maximum. Des visites de la ville et de la région sont prévues les jours à venir et le groupe a déjà pu découvrir l’usine d’incinération. J’ai voulu qu’ils aient un aperçu de la culture et de la gastronomie française ».

On le comprend, l’organisation de cet évènement n’est pas une mince affaire. L’enseignant est aidé par des stagiaires du lycée Alain Colas ainsi que par l’artiste Dasha Ilina, une de ses anciennes élèves de l’école Parsons Paris devenue co-organisatrice de l’évènement (voir encadré).

Pour le tout public, la NØ school est présente tous les soirs avec les NØ Talk à Ravisius Textor, le lieu neversois de l’association Tombolo Presses, également co-organisatrice. Dès 18h, les étudiants volontaires présentent leur travail puis des conférences courtes, rythmées et très visuelles sont présentées par les enseignants qui animeront les workshops du lendemain. Il est également possible de découvrir dans l’espace d’exposition les réalisations des élèves, qui évoluent de jour en jour.

REGARD SUR …

Dasha Illina

Jeune artiste installée à Paris, d’origine russe, elle travaille depuis deux ans sur un projet intitulé « Center for technological pain », dans lequel elle crée en mode DIY des ustensiles absurdes pour lutter contre les méfaits des technologies de la communication que nous utilisons tous les jours : ordinateurs, smartphones… Une façon originale et ludique de réfléchir à notre rapport aux technologies, comment elles nous affectent physiquement et psychologiquement. Elle organise beaucoup d’ateliers, notamment avec les enfants, « un public intéressant très réceptif au sujet et à l’approche DIY. » Dasha a imaginé des solutions multiples et diverses  allant des « prototypes téléchargeables » à « des vidéos réalisées à la façon des tuto sur youtube : c’est un cours d’auto-défense contre les technologies, qui s’appuie sur de réelles techniques de self-défense ou cours de yoga». Concernant la NØ school, « il y a un an, (elle) a été contactée par Ben afin de l’aider à l’organiser.  Lui s’occupe de la logistique sur Nevers grâce à ses contacts et sa connaissance de la ville, (Dasha a) planifié par exemple les transports pour la trentaine d’intervenants. »  L’organisation est lourde, « c’est un évènement exceptionnel : les étudiants ont des profils très différents : artistes numériques, chercheurs doctorants, ils peuvent échanger sur le sujet de recherches directement avec les intervenants. Une 2e édition est envisagée en 2020. On voudrait avoir un lieu permanent qui permette d’accueillir des résidences d’artistes qui travaillent autour des sujets qui nous intéressent : l’art, l’environnement, la technologie… et pourquoi pas un espace parisien en parallèle. »

+ d’infos
http://centerfortechpain.com

les prochains rendez-vous 

  • NØ TALK 7 / MARDI 09 JUILLET 
    19.00 > 21.00 À RAVISIUS TEXTOR
    SONIC ART ET GLITCH
    VTOL + RECYCLISM
  • NØ TALK 8 / MERCREDI 10 JUILLET 
    19.00 > 21.00 À RAVISIUS TEXTOR
    OBJETS SONORES ET RECYCLAGE
    GIJS GIESKES + TOM VERBRUGGEN + EWA JUSTKA
  • NØ TALK 9 / JEUDI 11 JUILLET 
    19.00 > 21.00 À RAVISIUS TEXTOR
    DIY VIDEO SIGNAL ET REPARATIONS
    LOVID + KARL KLOMP + NICOLAS NOVA
  • NØ TALK 10 / VENDREDI 12 JUILLET 
    19.00 > 21.00 À RAVISIUS TEXTOR
    LIVE CODING
    ALEX MCLEAN + TED DAVIS
  • NØ ART / SAMEDI 13 JUILLET 
    17.30 > 20.30 
    VERNISSAGE RAVISIUS TEXTOR
    EXPOSITION NØ SCHOOL NEVERS 2019
  • NØ LIVE CONCERT / SAMEDI 13 JUILLET 
    21:00 > 00:00 
    ÉGLISE SAINTE-BERNADETTE DU BANLAY
    VTOL + GIJS GIESKES + TOKTEK + LOVID + EWA JUSTKA + ALEX MCLEAN + DEAD MINITEL ORCHESTRA + TED DAVIS + NICOLAS MAIGRET + ANTONIO ROBERTS + PHILLIP DAVID STEARNS + KARL KLOMP + DASHA ILINA +  …

Sainte Bernadette du Banlay, un lieu parfait pour le NØ Live ©D.Delaunay

X