03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Les lingettes jetables expédiées dans les toilettes sont devenues le nouveau fléau des réseaux d’assainissement. Celui de Nevers en a fait la pénible expérience mardi 9 novembre, avec une panne sans précédent provoquée au niveau du poste de refoulement des Eduens, où les équipes de Véolia ont eu les pires difficultés à évacuer plusieurs mètres cubes de lingettes et masques agglomérés. Le blocage a dérouté environ 100 m3 d’eaux usées vers la Loire.

 

Lingettes ménagères, lingettes pour bébé, masques, etc. : la composition du bouchon péniblement extrait par les équipes de Véolia, depuis la fin d’après-midi du mardi 9 novembre, est un triste classique des interventions pour obstruction sur le poste de refoulement de Nevers, où convergent les eaux usées (7 000 m3/jour) d’environ 28 500 abonnés de Nevers, Coulanges-lès-Nevers et Varennes-Vauzelles.

Mais celle-ci a battu une sorte de record : plusieurs mètres cubes de « mélasse » de lingettes accumulées sont sortis peu à peu par des équipes de dix hommes qui se sont relayées non-stop depuis 17 h 30, en employant un hydrocureur et un double grappin. Le retour à la normale est espéré mercredi en fin de journée. L’intervention devrait coûter de 20 000 à 30 000 euros.

Vraisemblablement tapi en amont, le bouchon a envahi d’un coup le poste de refoulement et bloqué le dégrilleur, le tamis à grosses mailles qui filtre les plus grosses impuretés avant l’expédition des eaux usées vers la station d’épuration des Saulaies. Le blocage du poste a engendré le déroutement de ces eaux usées vers le réseau d’eaux pluviales et le déversoir d’orage voisin, jusqu’à la Loire ; entre 80 et 100 m3 d’eaux usées ont terminé dans le fleuve. L’incident a été signalé à la police de l’eau de la Direction départementale des territoires.

Pour Véolia, qui gère le réseau d’assainissement de Nevers Agglomération (389 km de canalisations, 4 millions de m3 traités par an), les lingettes sont devenues l’ennemi numéro 1. Les obstructions sont devenues récurrentes et imposent des visites fréquentes du poste de refoulement pour désengorger le dégrilleur. Les réseaux n’ayant pas été conçus pour « absorber » ce flux de lingettes, une seule solution s’impose : jeter les lingettes (et les masques) à la poubelle.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This