03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu
Denis Thuriot

40 chambres réparties sur 3 niveaux et 1350 m² de superficie, tel se dessine le futur internat du Centre Hospitalier de l’Agglomération de Nevers (CHAN) qui devrait voir le jour en 2021. Sa première pierre a été officiellement posée mercredi 16 septembre, à côté de la maternité de l’hôpital.

Internat CHAN

Nouvel internat de médecine

Internat CHAN

40 chambres réparties
sur 3 niveaux et 1350 m² de superficie

Inauguration Internat CHAN

Pose de la première pierre

La santé est bien entendu au cœur des préoccupations de tous, dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons actuellement. Offrir des soins de qualité aux habitants du territoire nécessite bien entendu la présence de médecins, un défi quotidien pour le directeur du centre hospitalier. En effet, en 2019, 40 médecins ont été recrutés mais 39 sont partis. En 2020, 20 ont été recrutés et 20 sont partis. C’est dire si le combat est crucial pour faire venir des praticiens mais surtout pour les garder !

Avec ce nouvel internat de 40 places, c’est un véritable atout dont se dote le territoire quand on sait que les étudiants en médecine considèrent le bien-être, l’environnement et leur lieu de vie comme l’un de leurs critères de choix du site d’internat. Le bâtiment flambant neuf devrait donc inciter les jeunes à poser leurs valises sur Nevers et son agglomération !

Ces dernières années, le CHAN a multiplié les investissements pour améliorer son offre de soins : blocs opératoires, médecine nucléaire, SCAN nouvelle génération, IRM… l’hélicoptère obtenu récemment va même laisser place à un engin de toute dernière génération, permettant de relier la cité ducale aux plateaux techniques les plus performants.

Si l’internat présente lui-même un investissement de plus de 3 millions d’euros, il bénéficiera des soutiens financiers de l’Etat via l’Agence Régionale de Santé, de la Région et du Département.

Pour Denis Thuriot, Maire de Nevers et Président de Nevers Agglomération, mais aussi Président du Conseil de Surveillance du CHAN, l’internat était nécessaire, l’actuel ne disposant que de dix chambres. Il s’agit pour lui d’une brique supplémentaire visant à renforcer l’accès aux soins sur le territoire, comme peut l’être également l’ouverture toute récente du PASS (Parcours d’Accès Santé Spécifique).

Pour Sylvie Houspic, Préfète de la Nièvre, l’attractivité du territoire passe par cet internat et l’offre de soins qui en découle. Elle a souligné le soutien de l’Etat très engagé localement depuis deux ans grâce au Pacte Territorial.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This