03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Le maire de Gimouille, Alain Bourcier, a accueilli ce matin le préfet de la Nièvre Daniel Barnier, lors d’un atelier animé par un conseiller numérique à la mairie de Gimouille.

Depuis le 30 août, ils sont sept conseillers numériques à œuvrer sur l’ensemble du territoire de l’agglomération. « C’est un dispositif ambitieux mis en place par le gouvernement qui permet de recréer des liens entre une population de tous les âges et les outils numériques. L’important c’est de ne pas laisser les citoyens en dehors du numérique », souligne Alain Bourcier, maire de Gimouille et vice-président de Nevers Agglomération en charge du Territoire innovant, des Métiers de demain et de l’Attractivité économique. « La fracture numérique est une réalité puisque environ 1/5e des Français se disent en situation de fragilité sur ce sujet », rappelle le préfet de la Nièvre, Daniel Barnier. Elle est également un cheval de bataille de l’État : « La mission des conseillers numériques s’inscrit dans le prolongement de la stratégie nationale du Plan de relance et son volet numérique – 250 M€ – pour « aller vers » tous les Français », indique-t-il.

« J’interviens une fois par semaine à Gimouille où je me mets à disposition des habitants pour leur donner des conseils et les accompagner. Cela peut se faire également dans le cadre de rendez-vous d’une heure », explique Nicolas Korman, le conseiller numérique attitré de la commune. « Ce qui me plaît, c’est de me mettre au service de la communauté, de transmettre mes connaissances. » Le conseiller numérique est un professionnel de la médiation numérique qui a pour mission de réconcilier le public mal à l’aise avec les démarches dématérialisées et les outils informatiques. Son rôle est donc d’aider chacun à accéder, comme tout le monde, aux opportunités offertes par le numérique du quotidien, bien au-delà des seules démarches administratives : comment faire du traitement de texte, acheter et naviguer sur Internet, utiliser un smartphone ou encore envoyer des mails, se prémunir des fausses informations…

Parmi les usagers présents lors de cet atelier, on observe des profils et des attentes hétéroclites. « Tout m’intéresse. Je suis ici pour m’améliorer sur Excel », énonce l’une. « Je suis en reconversion professionnelle pour devenir architecte paysagiste. Je me mets à niveau sur les logiciels en complément de ma formation », explique un autre habitant, tandis qu’un troisième confie : « Je viens aux ateliers pour apprendre comment remplir ma déclaration d’impôts par internet. »

Des permanences sont assurées dans onze des treize communes du territoire, à l’exception de Nevers donc, déjà dotée en conseillers présents dans les mairies de proximité, et de Marzy, dont les habitants doivent se rendre dans les locaux de la communauté d’agglomération.

Chaque conseiller travaille avec un référent, élu ou technicien, dans les communes qui lui sont rattachées et qui ont en charge la communication auprès des habitants – réunion publique, flyer, etc..

Parmi les nouveautés, un calendrier thématique sera mis en place à compter de 2022 à l’échelle de l’agglomération.

En chiffres

  • 4 mois de fonctionnement (mise en place le 30 août)
  • 7 conseillers numériques sur le territoire de Nevers Agglomération
    • 3 à Nevers
    • 4 pour les 12 autres communes de l’agglomération
  • Déjà 160 personnes bénéficiaires (hors Nevers)
  • 700 000 € accordés à Nevers Agglomération pour réduire la fracture numérique, dans le cadre du Plan de relance porté par l’État

De gauche à droite: Daniel Barnier, Alain Bourcier, Nicolas Korman

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This