03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Air-Énergie-Climat

Vous êtes étudiant ?

Nevers Agglomération a adopté dès 2012 un Plan Climat Energie Territorial fixant des objectifs énergétiques et climatiques établis en cohérence avec les politiques européennes, nationales et régionales, à l’horizon 2020.

En 2017 Nevers Agglomération a lancé les démarches pour faire évoluer son Plan Climat vers un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET).

Cliquez ici pour en savoir plus

La loi TEPCV du 17 août  2015 a renforcé le rôle clé des collectivités dans la lutte contre le changement climatique, la maîtrise des consommations d’énergie, la promotion des énergies renouvelables, l’amélioration de la qualité de l’air, en donnant la responsabilité de l’animation de la transition énergétique aux intercommunalités, dans le cadre d’une planification régionale.Dans ce cadre Nevers Agglomération a engagé en 2017 la démarche d’évolution de son Plan Climat Energie vers un Plan Climat Air Energie Territorial.(Joindre délib du 8 juillet 2017)Cette  démarche porte sur le périmètre des treize communes de l’agglomération (Nevers, Varennes-Vauzelles, Fourchambault, Coulanges-les-Nevers- les citer toutes) et comprendra :La mise à jour du diagnostic effectué en 2010, et son complément sur les thématiques nouvelles et les nouvelles communes intégrées à l’agglomération de Nevers ;La mise à jour de la stratégie territoriale en cohérence avec l’évolution des objectifs nationaux et les enseignements tirés de l’application du PCET et des résultats observés en termes d’évolution des émissions de gaz à effet de serre (GES) ;La révision du programme d’actions,La définition d’un dispositif de suivi et d’évaluation des résultats.Cette démarche s’accompagnera d’une Evaluation Environnementale Stratégique (EES) conformément aux articles L 122-4 et L 122-5 du Code de l’Environnement.Nevers Agglomération s’inscrit dans la démarche collective initiée par le SIEEEN pour accompagner les EPCI de la Nièvre dans la réalisation de leur PCAET.Le diagnostic territorial sera réalisé d’ici septembre 2018. Il sera suivi d’une phase de concertation à l’automne s’articulant autour d’atelier

Le bilan des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre a montré une tendance globale amorcée à la baisse : la réduction des consommations d’énergie est estimée à 5% entre 2010 et 2014 en corrigeant les consommations pour une rigueur climatique moyenne, et celle des émissions de gaz à effet de serre à 15 % mais sans prendre en compte l’impact de la rigueur climatique.

Le secteur de l’habitat reste le domaine le plus énergivore du territoire, avec une forte prégnance de la précarité énergétique sur le territoire. Le transport devient le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre, et c’est un secteur dans lequel les émissions sont toujours en augmentation.

En ce qui concerne la production d’énergie renouvelable, l’agglomération fait figure de zone quasiment blanche malgré la création notable du réseau de chaleur de Nevers : en 2016, alors que l’achat d’énergie hors du territoire représentait 130 M€, la production ne pesait que 4 M€. Le diagnostic a mis en évidence un bon potentiel physique, en particulier dans le photovoltaïque et l’éolien, en complément du bois déjà utilisé sur le territoire. Sur ces bases et en fonction des contraintes sociales, économiques, environnementales, la stratégie devra définir la trajectoire énergétique vers laquelle souhaitent aller les élus, et les priorités dans les actions à mener pour atteindre ces objectifs.

Les objectifs énergétiques et climatiques du Plan Climat Energie Territorial adopté par Nevers Agglomération :

  • Pour les émissions de gaz à effet de serre, le niveau d’émissions du territoire s’élevait à 367 000 teqCO2 en 2010, soit 5,5 teqCO2 par habitant. L’objectif pour Nevers Agglomération sera de réduire les émissions de 76 000 teqCO2 (soit 20,7 %) en 2020.
  • La part annuelle d’énergie renouvelable présente dans les consommations finales du territoire s’élevait en 2010 à 160 380 MWh (11,5% de la consommation totale du territoire). L’objectif sera d’atteindre un niveau de production équivalent à 262 000 MWh par an en 2020 (soit 9 % de la consommation d’énergie prévue en 2020).
  • Le troisième objectif sera de réduire la consommation d’énergie du territoire de 292 000 MWh sur un niveau global de 1 389 000 MWh soit 21% de réduction.

Dans le cadre de l’élaboration du PCAET, les objectifs seront révisés à horizon 2030, pour s’inscrire dans la Stratégie Nationale Bas Carbone et participer à l’objectif d’une région 100% EnR en 2050.

Le suivi de la qualité de l’air
Nevers Agglomération adhère à l’association Atmo Bourgogne-Franche-Comté qui est l’association agréée pour le suivi de la qualité de l’air en Bourgogne Franche-Conté.
Suivre Atmo Bourgogne-Franche-Comté sur 
https://www.atmo-bfc.org

En 2015, Nevers Agglomération a fait partie des premiers territoires qui ont été reconnus au plan national Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV).

La rénovation énergétique et environnementale de La Maison

Nevers Agglomération a ainsi obtenu des financements de l’Etat à hauteur de 1,6 M€ pour financer la rénovation thermique de la Maison de la Culture, y installer une aire de biodiversité, développer l’éducation à l’environnement ; et une enveloppe de 187500 € a été obtenue par la Ville de Nevers pour développer la nature en Ville.
→ RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE de la Maison de la Culture de Nevers Agglomération

 

En savoir plus sur le TEPCV

Un (TEP-CV) est un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique. La collectivité s’engage à réduire les besoins en énergie de ses habitants, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs. Elle propose un programme global pour un nouveau modèle de développement, plus sobre et plus économe.

Six domaines d’action sont prioritaires dans ces territoires :
  • La réduction de la consommation d’énergie : par notamment des travaux d’isolation des bâtiments publics, l’extinction de l’éclairage public après une certaine heure…
  • La diminution des pollutions et le développement des transports propres : par l’achat de voitures électriques, le développement des transports collectifs et du covoiturage…
  • Le développement des énergies renouvelables : avec par exemple la pose de panneaux photovoltaïques sur les équipements publics, la création de réseaux de chaleur…
  • La préservation de la biodiversité : par la suppression des pesticides pour l’entretien des jardins publics, le développement de l’agriculture et de la nature en ville…
  • La lutte contre le gaspillage et la réduction des déchets : avec la suppression définitive des sacs plastique, des actions pour un meilleur recyclage et la diffusion des circuits courts pour l’alimentation des cantines scolaires….
  • L’éducation à l’environnement : en favorisant la sensibilisation dans les écoles, l’information des habitants…

 Au-delà d‘une reconnaissance par le Ministère et d’une visibilité nationale, ces 430 territoires TEPCV peuvent disposer de crédits spécifiques pour mettre en place leurs projets, dans une limite maximum de 2 M€ et dans un délai de 3ans, ainsi que d’opérations ponctuelles telles que les subventions pour les coins nature dans les établissements scolaires.

X