03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

A compter du 30 décembre, à minuit, et jusqu’au 31 janvier inclus, le port du masque est obligatoire en extérieur sur tout le territoire de 22 communes de la Nièvre, dont 9 de Nevers Agglomération : Challuy, Coulanges-lès-Nevers, Fourchambault, Garchizy, Marzy, Nevers, Pougues-les-Eaux, Sermoise-sur-Loire et Varennes-Vauzelles.

Dans les quatre autres communes de l’Agglomération (Germigny-sur-Loire, Gimouille, Parigny-les-Vaux et Saincaize-Meauce), ce sont les mesures générales de l’arrêté préfectoral du 30 décembre qui s’appliquent également dès le milieu de la nuit prochaine. Le port du masque est obligatoire :

  • Aux abords des établissements scolaires, dans un rayon de 50 m ;
  • Sur les marchés couverts ou non, les brocantes et ventes au déballage pour toutes les personnes présentes (badauds, clients, exposants) pendant les horaires d’ouverture, ainsi qu’à leurs abords, dans un rayon de 50 m pendant la durée de l’événement ;
  • Lors de tout rassemblement (revendicatif ou festif) sur l’espace public ;
  • Dans les files d’attente à l’extérieur afin d’accéder à un établissement recevant du public (ERP) ;
  • Aux abords des gares routières et ferroviaires et des abris bus, dans un rayon de 50 m.

 

Dans toutes les communes, les obligations de port du masque ne s’appliquent pas pour :

  • Les enfants de moins de 11 ans (port recommandé pour les 6-11 ans) ;
  • Les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant cette dérogation ;
  • Les personnes circulant à l’intérieur des véhicules de particuliers, sauf en cas de covoiturage ;
  • Les cyclistes ;
  • Les usagers de deux-roues motorisés, dès lors qu’ils portent un casque intégral ;
  • Les personnes pratiquant une activité physique ou sportive.

 

Danser, manger et boire debout

 

Un second arrêté préfectoral du 30 décembre « spécial Saint-Sylvestre » interdit « les activités de danse et la consommation de nourriture et de boisson en position debout », le 31 décembre et le 1er janvier, dans les « salles d’audition, de conférence, de réunion, de spectacle ou à usage multiple » de la Nièvre.

La préfecture prend ces « mesures de freinage » en raison de « la dégradation rapide et alarmante de la situation sanitaire dans le département de la Nièvre ». Le 28 décembre, le taux d’incidence s’élevait à 317 cas pour 100 000 habitants, et le taux de positivité des tests était passé à 7 %.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Pin It on Pinterest

Share This