Finie la liberté en pointillés : cet été, les Zaccros prennent le grand bol d’air qui leur manquait depuis presque trois ans.