03 86 61 81 60 contact@agglo-nevers.fr
Menu

Hydrogène

Le moteur du futur mûrit à L’INKUB

Il n’y a pas que l’électrique dans la vie après le moteur thermique. A L’INKUB, H2 Motronics prend un tour d’avance avec H2K, un moteur compact mû à l’hydrogène.

H2 pour hydrogène, K pour « kompact ». H2K annonce la couleur, bleue, d’un moteur « zéro émission » abritant en son sein une pile à combustible à hydrogène. Le projet, qui ambitionne de laisser le moteur électrique dans son rétroviseur, grandit entre les murs de L’INKUB, grâce à H2 Motronics, bureau d’études de la société Texys Group (Varennes-Vauzelles).

Les noms sont peu connus du grand public mais ils parlent aux spécialistes du sport automobile, dans lequel gravitent depuis plus de vingt ans les responsables de Texys Group et H2 Motronics. Ancien de Renault Sport et de Mc Laren, Emmanuel Esnault est le directeur général de Texys Group, dont H2 Motronics est la filiale. Ce bureau d’études, créé en septembre 2019, a été installé à L’INKUB pour y épanouir son « esprit start-up ».

Le mois suivant, H2K était lancé pour donner corps à un rêve né de discussions entre le président de Texys Group, Philippe Leuwers, et Michel Augizeau, fondateur de Tecmas, l’un des grands teams français de compétition moto : conjuguer l’univers de la course, l’innovation et l’après-moteur thermique.

Deux ans plus tard, le « groupe motopropulseur de dimensions réduites avec un rendement élevé » a pris forme : « Nous avons prévu la présentation au public d’un démonstrateur roulant au premier semestre 2022 », explique Emmanuel Esnault. Confiante, H2 Motronics a déjà l’œil sur la phase suivante et se plonge dans la levée de fonds.

Les pistes de la mobilité légère

Si H2 Motronics a choisi la moto de compétition comme support de son projet H2K, c’est parce que « les contraintes y sont les plus extrêmes ». Soumis à des batteries de tests, le bébé ainsi blindé sera « adaptable à d’autres modes de mobilité légère » : voitures, bateaux, avions, chariots élévateurs, etc.

Ses concepteurs visent même le marché du skidoo, et misent pour cela sur une implantation en Amérique du Nord après avoir été primés, fin septembre à L’INKUB, aux Sélections Québec du SIIViM (Sommet international de l’innovation en villes médianes).

Pin It on Pinterest

Share This